XIIIe siècle

siècle

Millénaires :

Ier millénaire • IIe millénaire • IIIe millénaire


Siècles :
XIIe siècleXIIIe siècleXIVe siècle


Décennies :

12001210122012301240
12501260127012801290


Années :

12011202120312041205
12061207120812091210

12111212121312141215
12161217121812191220

12211222122312241225
12261227122812291230

12311232123312341235
12361237123812391240

12411242124312441245
12461247124812491250

12511252125312541255
12561257125812591260

12611262126312641265
12661267126812691270

12711272127312741275
12761277127812791280

12811282128312841285
12861287128812891290

12911292129312941295
12961297129812991300

Le XIIIe siècle (ou 13e siècle) commence le et finit le .

ÉvénementsModifier

AfriqueModifier

  • Vers 1200-1235 : règne de Soumaoro Kanté, successeur de Birama Kante, griot et thaumaturge, roi de Sosso[2]. Il entreprend avec succès la conquête des territoires voisins du Ghana et du Mali. En quelques années, il occupe Koumbi, l’Aouker, le Bagana, le Diaga et le Bakhounou, puis se lance à l’attaque des peuples du Mandé (Mandingues)[3]. Il écrase et fait mettre à mort Nare Famagan, roi du Mali, successeur de Moussa Allakoï. Selon la tradition, il mène une dizaine d’expéditions au cours desquelles il massacre onze des fils de Nare Famagan, sauf un infirme, Soundiata Keïta[2]. Au début du XIIIe siècle, Soumangourou se trouve à la tête d’un grand empire.
 
Tours du Grand Zimbabwe.
  • Vers 1250 : des peuplades d’origine shona (Bantou) s’installent sur le territoire occupé par les mineurs batonga, au Botswana[7]. Ces Shonas auraient soumis les mineurs et seraient les premiers constructeurs de la ville de Zimbabwe en Afrique du Sud-Est (1250-1450), composée d'enclos de pierre elliptiques[8]. Avant son déclin au XVe siècle, le Grand Zimbabwe couvre 40 ha. On compte une centaine d’enclos dans la région, certains abritant de simples familles, mais d’autres comme à Tchoumnougoua et Manékouéni sont des capitales territoriales. L’ensemble forme un système intégré relié à la côte. Les vastes enclos de pierre du Grand-Zimbabwe sont certainement les résidences de l’oligarchie qui contrôle la production de l’or du plateau. Peut-être sont-ils utilisés religieusement car de nombreux objets rituels, dont des figurines de stéatite, ont été retrouvés sur le site.
  • Vers 1240 : création de l'Empire du Mali[9].
  • 1270 :
  • Vers le XIIIe ou le XIVe siècle selon l’hypothèse la plus vraisemblable, des pasteurs tutsi commencent à s’installer dans le Ruanda oriental où sont déjà établis des cultivateurs hutu et des chasseurs pygmées toua. Au cours des siècles suivants, les Tutsis affirment leur supériorité sur les Hutu en leur louant une partie de leur cheptel à des conditions qui transforment les Hutus en tenanciers[14].
  • Apogée du comptoir persan de Kiloa[15]. Il contrôle le commerce de l'or acheminé par Sofala, et domine les Comores, Zanzibar, Pate, et une partie de Madagascar[16].
  • De nombreux Indonésiens continuent à s’installer sur la côte orientale de Madagascar jusqu’au XIIIe siècle. Les migrations d’Africains (Bantous) continuent à cette époque vers la côte occidentale. Les Arabes de Kiloa ont fondé des établissements aux Comores, mais n’occupent pas la grande île. Par contre de nombreux métis, les Antalaotes, originaires des Comores, s’implantent sur la côte septentrionale. Issus d’un métissage d’Arabes, de Malgaches et d’Africains, ils parlent une langue dérivée du swahili. Sur la côte nord-orientale s’établissent les Iharaniens, peuple très métissé mais à prédominance africaine. Les Antemoro s’installent sur la côte sud-est entre le XIIIe et le XVIe siècle. Originaires des Comores, ils auraient vécu dans la région des Iharana avant de prendre racine plus au sud. Sur la côte sud-est font souche vers le XIIIe siècle les Zafi (descendants de) Ramiria, qui seraient les ancêtres des Antambahoaka et des Antanosy. Des naufragés de toute origine (indiens, indonésiens, arabisés, puis portugais) ont également fondé, entre le XIIIe et le XVIe siècle, des villes sur le littoral malgache. Ils sont rapidement assimilés et perdent leurs caractères d’origine. Une partie des peuples du littoral pénètre lentement vers l’intérieur de l’île. Dans le sud-est, les Zafi-Manara fondent la dynastie des Antandroy et les Zafi-Ndravola celle des Masikoro. Dans l’est, le prince antemoro Rambo est à l’origine des Tanala de l’Ikongo. Sur le plateau central, à la fin du XIVe et au début du XVe siècle arrivent les Hova et leurs chefs les Andriana, ayant un type indonésien très marqué.[17].

AmériqueModifier

Asie et OcéanieModifier

  • 1206-1227 : Gengis Khan unifie les tribus mongoles et commence ses conquêtes en Asie centrale. L'Empire Mongol, plus vaste empire continu ayant jamais existé, atteint son apogée sous le règne de son petit-fils Kubilai Khan (1260-1294)[27].
  • 1206 : création du sultanat de Delhi[28].
  • 1222–1227 : règne d'Angrok, roi semi-légendaire de Singosari (Java). Son histoire est contée dans le Pararaton ou « Livre des rois »[29]. Fils de paysan, il est peut-être le symbole de la réaction javanaise contre l’influence indienne. Il arrive au pouvoir en assassinant le roi de Kadiri dont il épouse la veuve.
  • Vers 1250 : les Samoa obtiennent leur indépendance de l'Empire Tu'i Tonga. Fondation de la dynastie Malietoa aux Samoa[30].
  • Vers 1250-1300 : colonisation de la Nouvelle-Zélande par les māori, dernier grand archipel découvert et peuplé par les Polynésiens[31]. Les assemblages d’objets de la phase archaïque sont souvent très semblables à ceux de la Polynésie centrale contemporaine, avec des herminettes de pierre polie, des hameçons en os, en pierre et en coquillage, des pendentifs et des colliers en os, ainsi que des harpons et des aiguilles à tatouage. Les māori chassent l’oiseau géant moa et d’autres éléments de la faune jusqu’à extinction.
  • 1267 : fondation dans le nord de Sumatra du sultanat de Pasai, premier royaume musulman indonésien attesté (1267-1521)[32].
  • 1271 : fondation de la dynastie Yuan par Kubilai Khan, petit-fils de Gengis Khan. Les Mongols prennent Hangzhou (1276) et achèvent la conquête de la Chine des Song (1279). La Chine est pour la première fois dominée intégralement par des non-Han[33].

Proche-OrientModifier

EuropeModifier

 
Carte de l'Europe au XIIIe siècle.


Personnages significatifsModifier

Voir : Philosophes et théologiens du XIIIe siècle.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Michel Godet, Manuel de prospective stratégique : Une indiscipline intellectuelle, vol. 1, Dunod, , 296 p. (ISBN 978-2-10-053161-5, présentation en ligne)
  2. a et b Muriel Devey, La Guinée, Karthala, (ISBN 9782811100377, présentation en ligne)
  3. Henri Labouret, Histoire des Noirs d'Afrique, Presses universitaires de France (ISBN 9782307066354, présentation en ligne)
  4. Encyclopédie africaine et malgache : République du Tchad, Larousse (ISBN 9782706209116, présentation en ligne)
  5. César Mawanzi, La phénoménologie à l'épreuve de la vie sapientiale africaine : Dominique Kahang'a Rukonkish à l'école de la philosophie de Michel Henry, L'Harmattan, (ISBN 9782343134598, présentation en ligne)
  6. Djibril Tamsir Niane, Joseph Ki-Zerbo, op. cit, p. 78.
  7. Pierre Poilecot, Les hommes et les animaux dans la moyenne vallée du Zambèze, Zimbabwe, Éditions Quae, (ISBN 9782876143968, présentation en ligne)
  8. Jean-Louis Balans et Michel Lafon, Le Zimbabwe contemporain, Karthala Éditions, , 388 p. (ISBN 978-2-86537-557-8, présentation en ligne)
  9. Raymond Lehideux-Vernimmen, Ashanti, splendeurs et traditions au Ghana, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782343187754, présentation en ligne)
  10. René Grousset, L’Épopée des croisades, Place des éditeurs, (ISBN 9782262039288, présentation en ligne)
  11. Marie-Laure Derat, Le domaine des rois éthiopiens (1270-1527) : Espace, pouvoir et monachisme, Éditions de la Sorbonne, (ISBN 9791035102043, présentation en ligne)
  12. Bernard Marcel Peyrouton, Histoire générale du Maghreb : Algérie, Maroc, Tunisie, des origines à nos jours, A. Michel, (présentation en ligne)
  13. Hubert Deschamps, L'Afrique noire précoloniale, Presses universitaires de France (ISBN 9782705902766, présentation en ligne)
  14. Jacques Maquet, « La tenure des terres dans l'État rwanda traditionnel », Cahiers d'Études africaines, no 28,‎ , p. 624-636 (présentation en ligne)
  15. Pierre Vennetier, Les villes d'Afrique tropicale, Masson (ISBN 9782307112389, présentation en ligne)
  16. Hervé Chagnoux, Ali Haribou, Les Comores, Presses universitaires de France (ISBN 9782130665298, présentation en ligne)
  17. Hubert Deschamps, Madagascar, 1968, Presses universitaires de France (ISBN 9782705900724, présentation en ligne)
  18. Adam King, Southeastern Ceremonial Complex : Chronology, Content, Contest, University of Alabama Press, (ISBN 9780817354091, présentation en ligne)
  19. Albert Ollé-Martin, Violaine Decang, Histoire de l'humanité : 600-1492, vol. 4, UNESCO, (ISBN 9789232028136, présentation en ligne)
  20. Robert D. Baker, Timeless Heritage - A History of the Forest Service in the Southwest, United States Department of Agriculture, Forest Service, (présentation en ligne)
  21. a et b Rodney P. Carlisle, J. Geoffrey Golson, Native America from Prehistory to First Contact, ABC-CLIO, (ISBN 9781851098293, présentation en ligne)
  22. H. W. Kaufmann, J. E. Kauffman, Fortifications of the Incas - 1200-1531, Bloomsbury Publishing, (ISBN 9781782000662, présentation en ligne)
  23. Sylvanus Griswold Morley, Robert J. Sharer, The Ancient Maya, Stanford University Press, (ISBN 9780804721301, présentation en ligne)
  24. Jean-José Ségéric, Le Japon militaire, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782336325057, présentation en ligne)
  25. Marc Ferro, Histoire des colonisations. Des conquêtes aux indépendances (XIIIe-XXe siècle), Média Diffusion (ISBN 9782021244793, présentation en ligne)
  26. Gérard Siary, Histoire du Japon : Des origines à nos jours, Tallandier (ISBN 9791021033320, présentation en ligne)
  27. Alban Gautier, 100 dates qui ont fait le monde : 3000 ans de mondialisation, Studyrama, (ISBN 9782844726575, présentation en ligne)
  28. Alexandre Astier, Petite histoire de l'Inde, Éditions Eyrolles, (ISBN 9782212862133, présentation en ligne)
  29. John C. Bowman, Columbia Chronologies of Asian History and Culture, Columbia University Press, (ISBN 9780231110044, présentation en ligne)
  30. Peoples of the Pacific : The History of Oceania to 1870, Routledge, (ISBN 9781351912259, présentation en ligne)
  31. Éric Conte, « Le Pacifique d'avant le contact : un espace de culture globale ? », Hermès, La Revue, vol. 1, no 65,‎ , p. 27 à 29 (présentation en ligne)
  32. Khairudin Aljunied, Islam in Malaysia - An Entwined History Religion and Global Politics Series, Oxford University Press, (ISBN 9780190925192, présentation en ligne)
  33. Bernard Brizay, Les trente "empereurs" qui ont fait la Chine, Place des éditeurs, (ISBN 9782262075644, présentation en ligne)
  34. Jean Flori, Les croisades : Origines, réalisations, institutions, déviations, Éditions Jean-paul Gisserot, (ISBN 9782877475426, présentation en ligne)
  35. Béatrice Leroy, Le monde méditerranéen du VIIe au XIIIe siècle, Éditions Ophrys, (ISBN 9782708009530, présentation en ligne)
  36. Bichara Khader, L'Europe et la Palestine : des Croisades à nos jours, L'Harmattan, (ISBN 9782738486097, présentation en ligne)
  37. Charles Diehl, Byzance : Grandeur et Décadence, BnF collection ebooks, (ISBN 9782346040469, présentation en ligne)
  38. Julie Claustre, La fin du Moyen Âge, Hachette Éducation, (ISBN 9782013945486, présentation en ligne)
  39. Le nouveau Théo : L'Encyclopédie catholique pour tous, Fleurus (ISBN 9782728914173, présentation en ligne)
  40. Georges Minois, Histoire du Moyen Âge, Place des éditeurs, (ISBN 9782262079864, présentation en ligne)
  41. Michel Balard, Croisades et Orient Latin - XIe-XIVe siècle, Armand Colin, (ISBN 9782200618070, présentation en ligne)
  42. Georges Duby, Le dimanche de Bouvines (27 juillet 1214), Gallimard (ISBN 9782072469473, présentation en ligne)
  43. Jean-Louis Dufays, Marie-Laurence De Keersmaeckers, Annick Detry, Interdisciplinarité en sciences humaines : Huit disciplines, cinq projets pédagogiques, De Boeck (Pédagogie et Formation), (ISBN 9782804187989, présentation en ligne)
  44. Gudmundur Halfdanarson, Historical Dictionary of Iceland, Scarecrow Press (ISBN 9780810862746, présentation en ligne)
  45. Chantal Lemercier-Quelquejay, La paix mongole : Joug tatar ou paix mongole ?, Paris, Flammarion (ISBN 9782403036138, présentation en ligne)
  46. Stéphane Bourdin, La forme de la ville: de l'Antiquité à la Renaissance=, Presses universitaires de Rennes (ISBN 9782753560307, présentation en ligne)
  47. Adeline Rucquoi, Histoire médiévale de la Péninsule ibérique, Points (ISBN 9782757850787, présentation en ligne)
  48. Iaroslav Lebedynsky, La Horde d'Or : Conquête mongole et « Joug Tatar » en Europe 1236-1502, Errance (ISBN 9782877728294, présentation en ligne)
  49. Pierre Racine, Les villes d'Italie : du milieu du XIIe au milieu du XIVe siècle, Éditions Sedes, (ISBN 9782301001139, présentation en ligne)
  50. Leconte de Lisle, Jean Marras, Histoire générale du Moyen Âge, Editions Le Mono, (ISBN 9782366599862, présentation en ligne)
  51. Julie Claustre, op. cit, p. 64.
  52. Charles Gérard, Les artistes de l'Alsace pendant le moyen-age, vol. 1, E. Barth, (présentation en ligne)
  53. Louis Bréhier, Le monde byzantin : Vie et mort de Byzance, Albin Michel, (ISBN 9782226295781, présentation en ligne)
  54. Daniel Baloup, Partir en croisade à la fin du Moyen Âge : Financement et logistique, Presses universitaires du Midi, (ISBN 9782810709687, présentation en ligne)
  55. Hilde de Ridder-Symoens, A History of the University in Europe - Universities in the Middle Ages, vol. 1, Cambridge University Press, (ISBN 9781316583425, présentation en ligne)