Le Soleil assassiné

film de Abdelkrim Bahloul, sorti en 2003
Le Soleil assassiné
Réalisation Abdelkrim Bahloul
Scénario Abdelkrim Bahloul
Charlotte Guigue
Jean-Pierre Péroncel-Hugoz
Acteurs principaux
Sociétés de production MACT Productions
France 3 Cinéma
CMS
Les Films du Fleuve
RTBF
AB3
Établissement public de télévision
Canal+
CinéCinéma
TV5 Monde
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Genre Biopic, drame
Durée 85 minutes
Sortie 2003


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Soleil assassiné est un film franco-belgo-tunisio-algérien réalisé par Abdelkrim Bahloul et sorti en 2003.

Produit par Martine de Clermont-Tonnerre et les frères Dardenne, le film évoque la mémoire du poète Jean Sénac (1926-1973), assassiné en août 1973 dans des conditions mystérieuses.

SynopsisModifier

Animateur de l’émission Poésie sur tous les fronts sur une radio algérienne, le poète Jean Sénac choisit, au moment de l’accès à l’indépendance de l’Algérie, de rester dans ce pays. Des années après, les relations avec le pouvoir se sont nettement dégradées et la police politique, le considérant comme un subversif dangereux de surcroît homosexuel, le surveille de près.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Récompenses et distinctionsModifier

Liens externesModifier