Emmanuèle Baumgartner

philologiste et médiéviste française
(Redirigé depuis Emmanuelle Baumgartner)

Emmanuèle Baumgartner (née Danchaud le à Nogent-le-Rotrou[1] et morte le [2] à Paris) est une philologue et médiéviste française, spécialiste de la littérature médiévale.

Emmanuelle Baumgartner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Emmanuele Catherine Jeanne Lise Vincenette DanchaudVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Agrégée de grammaire, spécialiste de la légende arthurienne, après un doctorat d'état sur le Tristan en prose (dir. Jean Frappier), elle a été professeur à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, puis à partir de 1990 à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3[3].

PublicationsModifier

  • Le Roman de Troie, Paris, Union générale d’éditions, 1987.
  • La Geste du roi Arthur ; selon le « Roman de Brut » de Wace et l'« Historia regum Britanniae » de Geoffroy de Monmouth. Éd. et trad. par Emmanuèle Baumgartner et Ian Short. Paris : UGE, 1993. 343 p. (10-18 ; 2346. Bibliothèque médiévale).
  • Dictionnaire étymologique de la langue française, en collaboration avec Philippe Ménard, Poche, 1996.
  • Entre fiction et histoire: Troie et Rome au Moyen Âge, en collaboration avec Laurence Harf-Lancner, Presses Sorbonne Nouvelle, 1997.
  • Poésies de François Villon, Folio, 1998.
  • L'homme face au fantastique, 1999.
  • Pyrame et Thisbé suivi de Narcisse et de Philoména, Folio, 2000.
  • Tristan et Iseut, Ellipses, 2001.
  • Romans de la table ronde de Chrétien de Troyes (essai et dossier), Folio, Gallimard, 2003.
  • Dire et penser le temps au Moyen Âge: frontières de l'histoire et du roman, en collaboration avec Laurence-Harf-Lancner, Presses Sorbonne Nouvelle, 2005.
  • La Mort du roi Arthur. Texte établi, traduit et présenté par Emmanuèle Baumgartner et Marie-Thérèse de Medeiros. Paris, Champion classiques, 2007.

Direction d'ouvrages collectifsModifier

ÉtudesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Historique du CEMA et du CESAR
  3. Jean Dufournet, « Emmanuèle Baumgartner (1940-2005) », Cahiers de recherches médiévales, 13 spécial | 2006, i-vi