Emmanuel Denis

Emmanuel Denis, né le à Tours, est un militant écologiste et personnalité politique française. À la tête d'un rassemblement citoyen des écologistes et de la gauche, sa liste remporte les élections municipales de 2020. Il devient le premier maire Europe Écologie Les Verts (EÉLV) de Tours le lors de la première réunion du nouveau conseil municipal.

Ne doit pas être confondu avec Emmanuel Dennis.

Emmanuel Denis
Fonctions
Maire de Tours
En fonction depuis le
(8 mois)
Élection
Coalition EÉLV-PS-LFI-PCF-G·s-PP-E !-
Prédécesseur Christophe Bouchet
Conseiller municipal de Tours
En fonction depuis le
(6 ans, 10 mois et 26 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Maire Serge Babary
Christophe Bouchet
Lui-même
Groupe politique EÉLV
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Tours (France)
Nationalité Française
Parti politique EÉLV (depuis 2013)
Diplômé de École nationale supérieure en génie des technologies industrielles
Profession Ingénieur projet

Maires de Tours

Situation personnelle

Famille

Emmanuel Denis naît à Tours et grandit en Indre-et-Loire. Son père est technicien au journal La Nouvelle République et sa mère institutrice.

Formation et carrière

Emmanuel Denis est ingénieur, diplômé en 1994 de l’École nationale supérieure en génie des technologies industrielles (ENSGTI) à Pau.

Depuis 1997, il travaille chez STMicroelectronics, fabricant franco-italien de semi-conducteurs. Il y assure l’animation d’équipes et le suivi de projets favorisant l’amélioration des conditions de travail (ergonomie, flux de production, sécurité….) ainsi que l’évolution des ateliers de fabrication[1],[2].

Parcours associatif

Dans les années 1990, il devient bénévole dans une association de quartier puis il s’investit au Secours populaire. Une fois père, il s'engage largement dans les thématiques d’éducation et d’environnement. Il milite à partir de 2008 dans l’association Robin des Toits, qui vise à limiter l’exposition des habitants aux ondes électromagnétiques et pour une implantation concertée des antennes relais. Il commence alors à se faire connaître du grand public.

Il adhère à la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), puis devient parent délégué à l’école de ses enfants. De 2010 à 2013, il en est le vice-président départemental. Il participe activement aux campagnes pour plus d'aliments issus de l'agriculture biologique dans les cantines, sur les rythmes scolaires et pour le maintien d'un collège dans le quartier populaire du Sanitas[3].

Parcours politique

En 2013, il rejoint Europe Écologie Les Verts (EÉLV).

Élection municipale de 2014 à Tours

Il est tête de liste EÉLV aux municipales de 2014. Il obtient un peu moins de 12 % des voix. Sa liste fusionne avec celle de Jean Germain au second tour, mais c'est Serge Babary qui est élu. Il est élu conseiller municipal et conseiller métropolitain dans l’opposition. Il se fait alors remarquer par ses prises de position[4][Lesquelles ?].

Élection municipale de 2020 à Tours

À partir de 2017, pour préparer les élections municipales de 2020 à Tours il impulse les "cogitation citoyennes", qui génèrent des consultations, des débats autour d'un programme de changement politique. À l'automne 2019, des discussions s'engagent entre toutes les forces de gauche et écologiques, soutenu par une partie de la population[5],[6]. La possibilité d'une liste commune semble s'amenuiser fin novembre[7]. Mais pas impossible pour autant[8]. Finalement, en janvier 2020, la liste "Pour Demain Tours 2020" regroupe EÉLV, le Parti socialiste, La France insoumise, Ensemble !, Génération·s, Génération écologie, Nouvelle donne, Place publique et le Parti communiste[9],[10],[11],[12],[13],[14],[15]. Toutes les composantes de gauche sont réunies, à l'exception de Lutte Ouvrière, et de la liste C'est au Tours du peuple, regroupant des Insoumis dissidents et des militants du NPA. Claude Bourdin, le leader de cette liste, n'obtient pas le soutien du comité national de La France Insoumise. Il dépose un recours, sans succès[16].

Il réalise le score de 35,45 % de voix au 1er tour avec 10 points d'avance sur le maire sortant, Christophe Bouchet.

En juin, ce dernier fusionne sa liste avec Benoist Pierre, le candidat de la République en marche, arrivé 3e. Claude Bourdin, de C'est au Tours du peuple, propose de fusionner sa liste avec celle de Pour Demain Tours. Mais Emmanuel Denis et ces derniers refusent[17]. Le 2e tour est marqué par une surenchère sur les question environnementales[18].

Sa liste l'emporte au deuxième tour avec 54,94 % des voix[19],[20]. Le 3 juillet 2020, il est officiellement désigné maire par la nouvelle équipe municipale[21].

Mandat municipal

Début de mandat (2020)

Les premières mesures annoncées par Emmanuel Denis sont autour de mesures sociales d'urgence en période de crise de la Covid-19, de la réflexion d'un réseau tram train, et de l'organisation d'un festival hors les murs en août, dénommé "les inattendus"[22],[23].

Le 15 juillet, il annonce que la ville de Tours va accueillir le 21 juillet un groupe de travail des maires de grandes villes de tendance écologistes et de gauche. Sont attendus les maires de Paris, Montreuil, Rennes, Montpellier, Poitiers, Grenoble, Nantes, Villeurbanne, ou ainsi que le président de la Métropole de Lyon[24],[25],[26],[27]. La rencontre connaît une notoriété nationale[28],[29],[30],[31].

Le 17 juillet, est élu le nouveau conseil communautaire de Tours Métropole Val de Loire. Wilfried Schwartz, le maire de La Riche, en devient président. Emmanuel Denis est désigné 6e vice-président, en charge de la transition écologique, de la politique aéroportuaire et du contrat de plan État-Région[32],[33].

À partir du 13 août 2020, Emmanuel Denis souhaite créer une piste cyclable jusqu’à la gare de Tours[34]. Le Pont Wilson est donc interdit aux voitures qui doivent emprunter le pont Napoléon ou le pont Mirabeau pour rejoindre le centre-ville depuis le nord. Désormais, le pont Wilson est réservé aux piétons et aux cyclistes ainsi qu’à la ligne de tramway. Cette décision s'inscrit dans la création de 1,5 km de pistes cyclables sécurisées entre la gare et la place Choiseul. L'accueil de cette décision est mitigé dans la population[35],[36],[37],[38],[39]. Mais les premiers effets en termes de fréquentation cycliste se font rapidement sentir, couplés à une évolution de la pratique cycliste en contexte de covid[40]. Ainsi, la fréquentation cycliste sur ce pont a augmenté de 20 %, entre septembre 2019 et 2020[41].

Un projet immobilier concernant l'extension d'un IME suscite une polémique, notamment relayée par la presse d'extrême droite, notamment car celle-ci accuse le projet de détruire des arbres d'un petit bois classé[42],[43],[44]. Le maire, au contraire, assure qu'il n'en sera rien[45].

Le 17 décembre 2020, il démissionne avec fracas de la présidence de l'aéroport de Tours[46]. À l'origine de cette décision, une tension à propos notamment de la ligne Tours-Marrakech, qu'Emmanuel Denis désirait supprimer[47]. Cette décision semblait ne pas s'être faite en concertation, notamment avec le président de la métropole, Wilfrid Schwartz[48].

Notes et références

  1. « [Le Qui est Qui des Municipales à Tours] Tout ce que vous devez savoir sur le candidat Emmanuel Denis. », sur 37 degrés, (consulté le 13 juin 2020)
  2. « [Municipales à Tours, le duel] 4 choses à savoir sur le candidat Emmanuel Denis », sur Info Tours.fr (consulté le 13 juin 2020)
  3. « Emmanuel Denis | Pour Demain Tours 2020 » (consulté le 13 juin 2020)
  4. « Les conseillers de l'opposition - Site officiel de la Ville de Tours », sur www.tours.fr (consulté le 13 juin 2020)
  5. « [StorieMunicipales] On vous résume le feuilleton de l'union de la gauche à Tours », sur Info Tours.fr (consulté le 19 juillet 2020)
  6. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/tours-une-petition-pour-l-union-des-forces-de-gauche-aux-municipales-2020 », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 19 juillet 2020)
  7. « Municipales à Tours : Les écologistes feront campagne de leur côté… », sur 37 degrés, (consulté le 19 juillet 2020)
  8. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/municipales-a-tours-une-proposition-des-verts-pour-l-union-a-gauche », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 19 juillet 2020)
  9. « Municipales 2020: à Tours les Socialistes rejoignent la liste d’union des gauches d’Emmanuel Denis, le PC dans l'attente », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 13 juin 2020)
  10. Par Le ParisienLe 16 mars 2020 à 00h13, « Municipales à Tours : l’écologiste Emmanuel Denis en tête du premier tour », sur leparisien.fr, (consulté le 13 juin 2020)
  11. « Tours : pour l'écologiste Emmanuel Denis, Tours a 10 années de retard sur les pistes cyclables sécurisées », sur France Bleu, (consulté le 13 juin 2020)
  12. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/municipales-a-tours-emmanuel-denis-depose-sa-liste-et-adapte-sa-campagne », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 13 juin 2020)
  13. Bruno Delor, « [CITERADIO] Élections Municipales de Tours 2020, Interview des candidats : A votre Tour(s) ! – Emmanuel Denis, Pour Demain, Tours 2020 », sur Citéradio, l'information locale sur Tours et en Touraine (consulté le 13 juin 2020)
  14. « StorieMunicipales, J-35 – Les communistes avec Emmanuel Denis à Tours ; Vives tensions de campagne à Joué et à Tours... », sur Info Tours.fr (consulté le 13 juin 2020)
  15. Tiphaine Le Roy, « La gauche unie et écolo espère voir venir son Tours », sur Libération.fr, (consulté le 13 juin 2020)
  16. « Tours : la France Insoumise soutient l'écologiste Emmanuel Denis pour les municipales, Claude Bourdin dépose un recours », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 14 juillet 2020)
  17. « Municipales 2020 : à Tours, l’union des gauches a du plomb dans l’aile pour le second tour », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 13 juin 2020)
  18. « A Tours, la fièvre verte s’empare des candidats aux municipales », Le Monde.fr, (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2020)
  19. « Emmanuel Denis maire de Tours : et maintenant, que se passe-t-il ? », sur 37 degrés, 2020 juin 30 (consulté le 14 juillet 2020)
  20. Rachid Laïreche, « A Tours, l’union de la gauche réussit son pari », sur Libération.fr, (consulté le 14 juillet 2020)
  21. « Tours : Le maire Emmanuel Denis et sa majorité officiellement investis », sur 37 degrés, (consulté le 14 juillet 2020)
  22. « Tours : Emmanuel Denis devient le premier maire écologiste de la ville - Alouette - 1ère Radio Régionale de France », sur www.alouette.fr (consulté le 16 juillet 2020)
  23. « Les Inattendus : le nouvel événement culturel de l'été à Tours », sur Info Tours.fr (consulté le 19 août 2020)
  24. « Presque tous les maires des grandes villes de gauche seront à Tours ce mardi 21 juillet », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 22 juillet 2020).
  25. « Tours va accueillir les maires des grandes villes « sociales et écologistes » », sur Info Tours.fr (consulté le 16 juillet 2020)
  26. Nicolas Massol, « Une photo de famille des maires verts et roses mardi à Tours », sur Libération.fr, (consulté le 17 juillet 2020)
  27. « Tours, capitale verte ce mardi : Anne Hidalgo et d'autres maires PS, EELV répondent présents à l'appel d'Emmanuel Denis », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 20 juillet 2020)
  28. Nicolas Massol, « A Tours, les maires verts et roses en têtes de réseau », sur Libération.fr, (consulté le 22 juillet 2020)
  29. Par Le Parisien avec AFPLe 21 juillet 2020 à 14h49, « Écologie : des maires de gauche rassemblés à Tours pour «changer les règles du jeu» », sur leparisien.fr, (consulté le 22 juillet 2020).
  30. « Emmanuel Denis (EELV) : "La question écologique doit être au centre du logiciel politique" », sur www.franceinter.fr (consulté le 23 juillet 2020)
  31. « Anne Hidalgo et Eric Piolle dessinent un arc vert et rose en vue de 2022 », Le Monde.fr, (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2020)
  32. « Wilfried Schwartz largement élu président de la métropole de Tours », sur France Bleu, (consulté le 18 juillet 2020)
  33. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/metropole-indemnites-capitale-des-gauches-le-maire-de-tours-s-explique », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 20 juillet 2020)
  34. Stéphane Duguet, « Emmanuel Denis : «Six ans, c’est trop court  », sur Libération.fr, (consulté le 19 août 2020)
  35. « À Tours, l’emblématique pont Wilson désormais sans voitures », La Croix, (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 18 août 2020)
  36. « Tours : avec le « pont de pierre », les écologistes créent déjà la polémique », sur Les Echos, (consulté le 18 août 2020)
  37. « [Face à face] Pont Wilson sans voitures : le maire de Tours répond aux critiques », sur Info Tours.fr (consulté le 18 août 2020)
  38. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/tours-les-reactions-apres-l-annonce-de-la-fermeture-du-pont-wilson-aux-voitures », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 18 août 2020)
  39. Par Julien DufféLe 21 août 2020 à 06h02 et Modifié Le 21 Août 2020 À 11h01, « A Bordeaux, Lyon, Tours… les nouveaux maires écolos suivis de près », sur leparisien.fr, (consulté le 21 août 2020)
  40. « Tours : la pratique du vélo a augmenté de 10% en trois mois », sur France Bleu, (consulté le 13 septembre 2020)
  41. « Pont Wilson à Tours : 20 % de cyclistes en plus – tmv » (consulté le 10 octobre 2020)
  42. « Tours : un maire écologiste valide un projet immobilier au détriment d'un bois classé », sur Valeurs actuelles (consulté le 20 septembre 2020)
  43. lionel, « Tours. Le maire EELV valide un projet immobilier mordant sur un bois classé », sur Fdesouche, (consulté le 20 septembre 2020)
  44. Par Stéphane FrachetLe 20 septembre 2020 à 10h58, « A Tours, le maire écologiste valide un projet immobilier face à un bois classé », sur leparisien.fr, (consulté le 20 septembre 2020)
  45. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/emmanuel-denis-pas-question-de-mettre-en-difficulte-l-ime », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 20 septembre 2020)
  46. « https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/le-maire-de-tours-demissionne-de-la-presidence-de-l-aeroport », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 30 décembre 2020)
  47. « Interview : Emmanuel Denis quitte la présidence du syndicat mixte de l'aéroport de Tours », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le 30 décembre 2020)
  48. « Turbulences sur l’aéroport de Tours », sur 37 degrés, (consulté le 30 décembre 2020)

Liens externes

  • Portail de l’écologie politique
  • Portail de la politique française
  • Portail de Tours
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.