Christophe Huchet de Quénetain

Christophe Huchet de Quénetain, dit Christophe de Quénetain, (né en 1974) est un antiquaire français, spécialiste de l’histoire des arts décoratifs pour les XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Huchet de Quénetain et Huchet.
Christophe Huchet de Quénetain
Naissance Paris
Nationalité Française
Diplôme
Profession
Antiquaire
Activité principale
Antiquaire
Autres activités
Historien de l’art
Formation
Ascendants

Biographie

Petit-fils du général comte Bertrand de Quénetain, docteur en histoire de l’art de l'université Paris-Sorbonne[1], il fait des études de droit, l'École du Louvre (Histoire des arts appliqués à l’industrie et Architecture, décor et ameublement des grandes demeures) et les cours d’ébénisterie de l'École Boulle, avant de se consacrer à des recherches sur les maîtres-ébénistes parisiens du XVIIIe siècle, pour une maîtrise et un diplôme d'études approfondies, DEA, d’Histoire de l’art et le titre d’élève diplômé de l'École pratique des hautes études, Sciences historiques et philologiques, IVe section.

Historien de l’art des XVII[2], XVIII[3] et XIXe[4] siècles, il publie, en 2003, la monographie consacrée au maître-ébéniste Pierre Garnier [5] puis celle de son père François Garnier[6], puis, en 2005, l’ouvrage qui met à jour la production de meubles de Pierre-Philippe Thomire, Les styles Consulat et Empire. Après avoir été auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale[7], il rédige la monographie de Nicolas Besnier[8], architecte, orfèvre du roi, directeur de la Manufacture royale de tapisseries de Beauvais, et échevin de la Ville de Paris. Dans le domaine pictural, il réalise le catalogue raisonné et la monographie d'Étienne-Barthélémy Garnier[9].

Antiquaire, il participe en septembre 2010 à sa première Biennale des antiquaires[10] au Grand Palais où il présente une paire de fauteuils "habillés" par le couturier Alexis Mabille[11]. Depuis 2012, il participe à la TEFAF tout d'abord dans la section Showcase puis avec la galerie Aveline-Jean-Marie Rossi dans des stands réalisé par Charles Zana, Pierre Yovanovitch Pierre Yovanovitch incluant des créations des artistes contemporains: Pascale Marthine Tayou ou Daniel Buren. Il a été nommé membre du conseil d'administration[12] et du comité exécutif de The European Fine Art Foundation en 2017[13].

En tant que donateur et antiquaire, Christophe Huchet de Quénetain a participé à l’entrée de nombreuses œuvres d’art dans de prestigieuses collections privées et publiques comme le Musée des beaux-arts de Troyes[14], le Musée Louis-Philippe du château d'Eu[15], le Musée du Louvre[16] à Paris, la James A. Rothschild Collection[17] à Waddesdon Manor, le Qatar National Museum à Doha et le Musée des beaux-arts du Canada[18] à Ottawa.

Distinctions

Expositions

  • François Boucher, Fragments d’une vision du monde, Gl. Holtegaard, Holte, Danemark, 17 août- 4 novembre 2012, commissariat de Françoise Joulie.
  • Imperial & Royal, L’âge d’or de la porcelaine de Sèvres, Paris, Galerie Aveline, 8 septembre-9 octobre 2016, commissariat de Camille Leprince.

Publications

  • Pierre Garnier, 1726/27-1806, Colin Bailey, (pref.), Paris, 2003, (ISBN 2859173919) (OCLC 54374659).
  • « De quelques bronzes dorés français conservés à la Maison-Blanche à Washington D.C. », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, March 2005, p. 54-57 (OCLC 62701407).
  • « La table à ouvrage… », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, mars 2005, p. 26-27 (OCLC 62701407).
  • « La Méditation », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, mars 2005, p. 24-25 (OCLC 62701407).
  • "François Garnier", Saur, Allgemeines Künstlerlexikon - World Biographical Dictionary of Artists, Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Band 49, Garchik-Càspàrdy, München, Leipzig, K.G. Saur Verlag, 2006, p. 372.
  • Les Styles Consulat et Empire, Collection des styles, Paris, 2006, (ISBN 2859174133) (OCLC 63693193).
  • "Pierre Garnier", Saur, Allgemeines Künstlerlexikon - World Biographical Dictionary of Artists, Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Band 49, Garchik-Càspàrdy, München, Leipzig, 2006, p. 380-382.
  • Pierre Golle », L’Estampille-L’Objet d’Art, no 416, septembre 2006.
  • Une paire de fauteuils néoclassiques par Antonio Asprucci et Antonio Landucci « habillés » par Alexis Mabille, Paris, 2010.
  • « The origin of a Parisian dynasty of craftsmen and artists: François Garnier (d. 1760), maître menuisier-ébéniste, father of Pierre Garnier (1726/27-1806), maître menuisier-ébèniste, grandfather of Étienne-Barthélémy Garnier (1759-1849), peintre d’histoire. », Furniture History, Volume XLVIII, 2012, p. 105-139.
  • "VI - Les sujets mythologique de François Boucher 70 Bacchus et Ariane, Bacchus transformé en raisins aux armes de France et de Navarre de la tenture des Amours des Dieux" in Françoise Joulie, François Boucher, Fragments d’une vision du monde, Gl. Holtegaard, Holte, Danemark, 17 août- 4 novembre 2012, Paris, 2013, (ISBN 978-2-7572-0623-2).
  • "Lorenzo Bononcelli, un artiste "peintre en scagliola" au service de Victor-Amédée II de Savoie.", ArtItalies, Bulletin de l'association des historiens de l'art italien, no 21, 2015.
  • avec Guillaume Séret, "A propos de quelques vases issus des collections Rothschild et conservés dans les collections publiques françaises", The French Porcelain Society Journal, Volume V, 2015, p. 213-228.
  • avec Guillaume Séret, "Du Directoire à l'Empire : vers une résurgence du mobilier en porcelaine", in Antoine d'Albis, Christophe Beyeler, Camille Leprince (ed.), Victor-André Masséna, prince d'Essling, Duke of Rivoli (pref.), Tamara Préaud, Christophe Huchet de Quénetain, Guillaume Séret, Catherine Seux-Trouvet, Napoléon & Sèvres, L'art de la porcelaine au service de l'Empire, Paris, 2016, p. 128-144, (ISBN 9782954989747).
  • avec Guillaume Séret, "Reflections on a Chinese cat, seated on bronze cushion, once in the collection of Madame de Pompadour", Colnaghi Studies Journal, IV, Mars 2019, p. 96-113[19].

Références

  1. Huchet de Quénétain, Christophe, « Nicolas Besnier (1686-1754) : architecte, orfèvre du roi, directeur de la Manufacture royale de tapisseries de Beauvais, et échevin de la Ville de Paris » [livre], sur http://www.theses.fr/, Paris 4, (consulté le 29 septembre 2020).
  2. Pierre Golle », L’Estampille-L’Objet d’Art, no 416, septembre 2006.
  3. Christophe Huchet de Quénetain, "Lorenzo Bononcelli, un artiste "peintre en scagliola" au service de Victor-Amédée II de Savoie.", ArtItalies, Bulletin de l'association des historiens de l'art italien, no 21, 2015. Christophe Huchet de Quénetain, Une paire de fauteuils néoclassiques par Antonio Asprucci et Antonio Landucci « habillés » par Alexis Mabille, Paris, 2010. Christophe Huchet de Quénetain, Guillaume Séret, "A propos de quelques vases issus des collections Rothschild et conservés dans les collections publiques françaises", The French Porcelain Society Journal, Volume V, 2015, p. 213-228.
  4. Christophe Huchet de Quénetain, « De quelques bronzes dorés français conservés à la Maison-Blanche à Washington D.C. », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, mars 2005, p. 54-57 (OCLC 62701407).Christophe Huchet de Quénetain, « La table à ouvrage… », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, mars 2005, p. 26-27 (OCLC 62701407). Christophe Huchet de Quénetain, « La Méditation », La Revue, Pierre Bergé & associés, no 6, mars 2005, p. 24-25 (OCLC 62701407).
  5. Christophe Huchet de Quénetain, Dr Colin B. Bailey (préface.), Pierre Garnier, 1726/27-1806, Paris, Les Éditions de l'Amateur, 2003. Christophe Huchet de Quénetain, "Pierre Garnier", Saur, Allgemeines Künstlerlexikon - World Biographical Dictionary of Artists, Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Band 49, Garchik-Càspàrdy, München, Leipzig, K.G. Saur Verlag, 2006, p. 380-382.
  6. Christophe Huchet de Quénetain, "François Garnier", Saur, Allgemeines Künstlerlexikon - World Biographical Dictionary of Artists, Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Band 49, Garchik-Càspàrdy, München, Leipzig, K.G. Saur Verlag, 2006, p. 372. Christophe Huchet de Quénetain, « The origin of a Parisian dynasty of craftsmen and artists: François Garnier (d. 1760), maître menuisier-ébéniste, father of Pierre Garnier (1726/27-1806), maître menuisier-ébèniste, grandfather of Étienne-Barthélémy Garnier (1759-1849), peintre d’histoire. », Furniture History, Volume XLVIII, 2012, p. 105-139.
  7. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019986680
  8. « Nicolas Besnier (1686-1754) : architecte, orfèvre du roi, directeur de la Manufacture royale de tapisseries de Beauvais, et échevin de la Ville de Paris », sur theses.fr
  9. La Tribune de l'Art, « Catalogue raisonné de Etienne-Barthélemy Garnier (1759-1849) – La Tribune de l'Art », La Tribune de l'Art, (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)
  10. « Culturebox - le meilleur de l'actu culturelle », sur Culturebox (consulté le 25 novembre 2018)
  11. Pauline Penicaud, « Alexis Mabille à la Biennale des Antiquaires », sur vogue.fr, Vogue Paris, (consulté le 29 septembre 2020).
  12. « Christophe de Quénetain, premier Français à intégrer l’équipe dirigeante de la Tefaf - 21 juillet 2017 - lejournaldesarts.fr », sur Le Journal Des Arts (consulté le 25 novembre 2018)
  13. Émilie Lanez, « Marché de l'art : un Français à la tête de la Foire de Maastricht », Le Point, (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)
  14. http://www.ville-troyes.fr/scripts/musees/publigen/content/templates/show.asp?P=338&L=FR&SYNC=Y
  15. http://collections.musees-haute-normandie.fr/collections/artitem/07140003216
  16. « Site officiel du musée du Louvre », sur cartelfr.louvre.fr (consulté le 25 novembre 2018)
  17. Leben (Dr Ernst Ulrich), L'école royale gratuite de dessin de Paris : 1767-1815, Saint-Rémy-en-l'Eau, Monelle Hayot, 2004
  18. http://cybermuse.gallery.ca/cybermuse/search/artwork_f.jsp?mkey=102236
  19. (en) « Colnaghi Studies Journal 4 » [livre], sur academia.edu (consulté le 29 septembre 2020).
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de l’ameublement
  • Portail des arts
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.