Christian Labit

joueur français de rugby à XV
Christian Labit
Description de cette image, également commentée ci-après
Christian Labit en 2008.
Fiche d'identité
Naissance 11 février 1971
à Lézignan-Corbières (France)
Taille 1,89 m (6 2)
Surnom Nash
Poste Troisième ligne centre
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
FC Lézignan
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1989-1997
1997-2005
2005-2007
2007
RC Narbonne
Stade toulousain
RC Narbonne
Northampton Saints


37 (0) [1]
9 (10) [1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1999-2003Drapeau : France France17 (0)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2007-2013
2014-2015
2016-2017
2017-
US Carcassonne
Pays d'Aix RC
RC Narbonne
US Carcassonne

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 novembre 2017.

Christian Labit (dit Nache), né le à Lézignan-Corbières (Aude), est un joueur français de rugby à XIII puis de rugby à XV évoluant au poste de troisième ligne centre. Il met un terme à sa carrière de joueur en et se reconvertit en entraîneur de rugby à XV.

BiographieModifier

JoueurModifier

Il est aussi international (première sélection en 1999 contre l'Écosse). Il rate la Coupe du monde 1999, mais dispute cinq matchs lors de l'édition 2003.

 
Guy Novès, ici en 2011, est l'entraîneur de Christian Labit au Stade toulousain de 1997 à 2004.

Christian Labit a été formé à Lézignan-Corbières à l'école du rugby à XIII et devient international junior dans cette discipline[2]. En 1989, il fait ses débuts avec le Racing Club narbonnais, club avec lequel il joue jusqu'en 1997. Il rejoint alors le Stade toulousain. Arrivé comme troisième ligne aile, poste où il fut champion de France en 1999 et 2001, il devient troisième ligne centre à la suite des différentes blessures qu'ont dû subir Sylvain Dispagne, avec lequel il a joué trois saisons au RC Narbonne puis Isitolo Maka, titulaires successifs au poste de numéro 8 de l'équipe entraînée par Guy Novès. Il est régulièrement le capitaine de l'équipe au gré des remplacements ou absences d'Émile Ntamack et Fabien Pelous.

Le , il obtient sa première sélection contre l'Écosse.

Le , il est titulaire en numéro 8 avec le Stade toulousain, associé en troisième ligne à Jean Bouilhou et Trevor Brennan, en finale de la Coupe d'Europe au Lansdowne Road de Dublin face à l'USA Perpignan. Les toulousains s'imposent 22 à 17 face aux catalans et deviennent ainsi champions d'Europe.

Ce changement de poste, où il peut plus facilement faire valoir sa technique et sa puissance, lui permet de réintégrer l'Équipe de France pour la Coupe du Monde 2003. Il y jouera sa dernière sélection le pour le match de la troisième place lors de la Coupe du monde.

En , il joue avec les Barbarians français à l'occasion d'un match opposant le XV de France, rebaptisé pour l'occasion XV du Président (afin de contourner le règlement qui interdit tout match international à moins d'un mois de la Coupe du monde), et les Barbarians français, composés essentiellement des joueurs tricolores non retenus dans ce XV présidentiel et mis à disposition des Baa-Baas par Bernard Laporte[3]. Ce match se déroule au Parc des sports et de l'amitié à Narbonne et voit le XV du président s'imposer 83 à 12 face aux Baa-Baas[4].

La , il joue de nouveau la finale de la Coupe d'Europe qui se déroule cette fois au Stade de Twickenham à Londres face aux London Wasps. Il est titularisé en troisième ligne centre encadré par Finau Maka et Jean Bouilhou. Les Anglais l'emportent 27 à 20 empêchant les Toulousains de gagner un deuxième titre consécutif.

En 2005, ils arrivent à se qualifier une troisième fois consécutive en finale de Coupe d'Europe face au Stade français. Il est titulaire en troisième ligne avec Finau Maka et Trevor Brennan. Les haut-garonnais sont de nouveau champion d'Europe en s'imposant 12 à 18 après prolongation.

En , il est sélectionné avec les Barbarians français pour aller défier la Western Province à Stellenbosch en Afrique du Sud. Les Baa-Baas s'inclinent 22 à 20[5].

Après son licenciement du RC Narbonne en [6], il s'engage avec les Northampton Saints. Il dispute sept matchs de championnat avec le club anglais, inscrivant deux essais, et deux matchs de coupe d'Europe[1].

EntraîneurModifier

Après sa retraite de joueur, il devient en 2007 entraîneur de l'US Carcassonne. Il permet la montée du club de Fédérale 2 en Fédérale 1, puis en Pro D2. Il est nommé manager général du club pendant l'été 2013. S'estimant pas suffisamment suivi, il démissionne le à la suite de désaccords sur certains choix sportifs fait par ses nouveaux entraîneurs adjoints Philippe Guicherd et Alexandre Jaffrès[7].

Le , le PARC officialise la nomination de Christian Labit en tant qu'entraîneur responsable des avants aux côtés de Conrad Stoltz[8]. À la suite du départ de l'ancien agenais et du manager général Gilbert Doucet, il prolonge son contrat de 2 ans comme manager en . En 2015, il mène le PARC jusqu'à la victoire dans le Championnat de France de Fédérale 1. Le , il est écarté de son poste d'entraîneur général du Provence rugby, nouvelle appellation du club d'Aix-en-Provence, avec son entraîneur adjoint chargé des lignes arrières, Franck Comba.

En , il est nommé manager du RC Narbonne[9]. Il est limogé de son poste le .

Le , il est nommé manager sportif de l'US Carcassonne. Il fait ainsi son retour dans un club qu'il connaît bien puisqu'il a déjà occupé ce poste de 2007 à 2013. Il doit redresser la situation du club, dernier de Pro D2 à son arrivée[10]. À l'issue de la saison, le club termine à la 14e place et parvient ainsi à se maintenir en Pro D2.

En 2019, il est invité à diriger la première sélection régionale créée par la Ligue régionale Occitanie de rugby, pour affronter l'Espagne le au Stade Ernest-Wallon, aux côtés d'Émile Ntamack et David Marty. Les joueurs sélectionnés évoluent dans les clubs professionnels de la région[11].

ClubsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
2007 - 2008 US Carcassonne   Fédérale 2 Manager Champion de France de Fédérale 2 - -
2008 - 2009 US Carcassonne   Fédérale 1 Manager Éliminé en demi-finale - -
2009 - 2010 US Carcassonne   Fédérale 1 Manager Champion de France de Fédérale 1 - -
2010 - 2011 US Carcassonne   Pro D2 Manager 10e - -
2011 - 2012 US Carcassonne   Pro D2 Manager 6e - -
2012 - 2013 US Carcassonne   Pro D2 Manager 7e - -
2013 - 2014 Pays d'Aix RC   Fédérale 1 Entraîneur des avants Éliminé en quart-de-finale - -
2014 - 2015 Pays d'Aix RC   Fédérale 1 Manager Champion de France de Fédérale 1 - -
2016 - 2017 RC Narbonne   Pro D2 Manager 12e - -
2017 - 2018 US Carcassonne   Pro D2 Manager 14e - -
2018 - 2019 US Carcassonne   Pro D2 Manager 11e - -
2019 - 2020 US Carcassonne   Pro D2 Manager 10e (arrêt du championnat) - -
2020 - 2021 US Carcassonne   Pro D2 Manager 8e - -

PalmarèsModifier

Championnats nationauxModifier

Coupe d'EuropeModifier

Équipe de FranceModifier

EntraîneurModifier

  • Championnat de France de Fédérale 1 :
  • Championnat de France Fédérale 2 :
    • Vainqueur (1) avec l'US Carcassonne en 2008, sa première année d'entraineur

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Christian Labit », sur itsrugby.fr (consulté le ).
  2. Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Labit Christian, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), p. 148
  3. « Un match pour quoi faire ? », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le )
  4. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  5. « Western Province vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français (consulté le )
  6. « Narbonne : Labit vers Northampton », sur rugby365.fr, .
  7. « Top 14 - Carcassonne: Christian Labit démissionne », sur rugbyrama.fr, .
  8. PARC, « Christian Labit rejoint LE PARC », sur www.parcrugby.com, PARC, (consulté le )
  9. « Pro D2 : Christian Labit à Narbonne », sur lequipe.fr, .
  10. « C. Labit nouveau manager sportif de Carcassonne », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le ).
  11. « L'Occitanie créé sa propre équipe de rugby et affrontera l'Espagne en novembre », sur www.ladepeche.fr, (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :