Choupette (chat)

Choupette est le nom d'une chatte, dite « sacrée de Birmanie », ayant appartenu au grand couturier allemand Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison de haute couture Chanel.

Pour les articles homonymes, voir Choupette.

Cet animal de compagnie est une source d'inspiration pour le couturier[1] et sert notamment à la promotion de plusieurs marques, comme Shu Uemura ou Opel. Selon le journal La Tribune, la médiatisation du félin a permis de générer près de trois millions d'euros en 2014[2].

Naissance et père adoptif

Choupette (de son nom de naissance « Guimauve du Blues Daphnée »), née à l'élevage du Blues Daphnée[3] (Fontaine-sous-Préaux, Seine-Maritime), est le chat de Karl Lagerfeld depuis Noël 2011. Elle a trois noms : « Choupette », « Princesse-Choupette » ou « Miss-Choupette »[4].

Appartenant à l'origine au mannequin Baptiste Giabiconi, Choupette a été dépossédée de son maître[5]. Lagerfeld explique dans Vanity Fair ce « rapt » :

« Choupette ne m'a pas été donnée. Choupette appartenait à un ami à moi, qui a demandé à ma domestique si elle pouvait s'en occuper durant ses deux semaines de déplacement. À son retour, il n'a pas récupéré Choupette. [...] Choupette est devenu le chat le plus célèbre du monde, mais aussi le plus riche[6]. »

En , Karl Lagerfeld confie à CNN être « tombé amoureux » de Choupette et avoir pris les dispositions testamentaires nécessaires, destinées à pourvoir à ses besoins au cas où[7]. Le mois suivant, il poursuit dans la même veine sur France 3 avec Marc-Olivier Fogiel lors de l'émission Le Divan : « elle a sa propre petite fortune, c'est une héritière : s'il m'arrive quelque chose, la personne qui s'en occupera ne sera pas dans la misère. L'argent des pubs où elle apparaît a été mis de côté pour elle[8],[9] ». À la mort du couturier, c'est une gouvernante déjà chargée de s'occuper de l'animal du vivant de Lagerfeld qui hérite de la chatte, d'une maison et d'une partie de la fortune de ce dernier, notamment destinée à l'entretien du félin[10],[11].

Caractéristiques

Choupette pèse 3,5 kg, mesure 25 cm au garrot. Karl Lagerfeld la décrit ainsi : « Ses poils sont couleur neige avec quelques touches caramel autour des yeux et des oreilles. Et sa queue interminable ressemble aux plumes d’un boa »[12]. Ses yeux sont « bleu saphir étoilé »[13].

Médiatisation

Internet

La première apparition médiatique de Choupette a lieu sur le réseau social Twitter le lorsque Stephen Gan, rédacteur en chef de V Magazine, poste une photo d'elle dans l'appartement de Karl Lagerfeld[14].

En juin 2012, un compte fan Twitter est lancé, rédigé par Ashley Tschudin. Après plusieurs « entretiens » dans les magazines de mode, la célébrité de Choupette augmente, incitant Lagerfeld à remarquer : « Bientôt les gens parleront plus de Choupette que de moi ! »[15]. En octobre 2020, elle a plus de 70 000 abonnés sur son compte officiel Instagram [16] .

L'animal est présent également sur Facebook et des blogs lui sont dédiés.[réf. souhaitée]

Presse et édition

Depuis 2012, Choupette enchaîne les couvertures de magazines de mode (Grazia, Harper’s Bazaar, Vogue allemand)[17],[18]. En 2012, elle apparaît sur la couverture du magazine britannique Grazia[19]. En 2013, Choupette pose pour Vogue allemand dans les bras de Linda Evangelista[20].

Elle est rédactrice en chef invitée du Karl Daily, un journal dédié à la marque du couturier sorti le 20 septembre 2014, et distribué dans ses boutiques[21].

Fin 2014, un livre co-écrit par Patrick Mauriès, Jean-Christophe Napias et la vétérinaire Yola Horn[22], agrémenté de photographies de Karl Lagerfeld, paraît aux éditions Flammarion[23]. Conçu comme un journal de bord, ce livre révèle tout sur l'histoire de Choupette, parle de ses goûts, de ses caprices et de ses envies. De nombreuses photographies la montrent aux côtés d'icônes de la mode comme Laetitia Casta ou Linda Evangelista[24].

En , puis en , Brigitte Bardot écrit une lettre antifourrure à Choupette dans laquelle elle lui demande notamment de « ronronner à l'oreille de Papa Karl le désespoir que tous [ses] petits frères à fourrure ressentent lorsqu'il fait la « promo » de leurs dépouilles »[25].

Tiffany Cooper publie chez Marabout en septembre 2015 Karl's secrets, un roman graphique livrant les secrets et anecdotes de la vie du créateur Karl Lagerfeld. Choupette tient une place importante dans cette bande dessinée[26].

« Égérie » publicitaire et mascotte

Karl Lagerfeld gère l'image de son chat : « Je ne lui permettrai pas de faire des publicités pour croquettes, elle est trop sophistiquée pour ça, elle a quelque chose d'unique »[27]. De même, sa chatte ne sera jamais habillée en Chanel : « Je n'aime pas habiller les animaux avec des vêtements pour humains. On n'est pas au cirque ! »[28].

Publicités et photographies

Choupette a commencé sa carrière de modèle en août 2012 : dans les bras de Laetitia Casta, elle posait devant l’objectif de Karl Lagerfeld face à la tour Eiffel[29].

Pour la revue Numéro Homme d'octobre 2013, Pierre et Gilles font poser Karl Lagerfeld et Choupette. Intitulée For Your Eyes Only, la photographie figurera dans l'exposition Héros, présentée à la galerie Daniel Templon en avril 2014. Selon les photographes, « Karl Lagerfeld prend les traits du Spectre, personnage de James Bond, dans une mise en scène inspirée du film Men in Black[30]. »

Fin 2014, Choupette participe à la collection capsule de maquillage pour femme Shu Uemura[31]. Un fard à paupières a été créé pour l'occasion, en hommage à ses yeux bleus.

En 2015, la marque automobile allemande Opel fait appel à elle pour la campagne de l'Opel Corsa cinquième génération.

En août suivant, elle pose auprès de Kendall Jenner lors d'un shooting « rétrospective du temps passé » au sein du magazine Vogue[32].

Collections d'accessoires et articles de modes

Vitrine de sacs Karl Lagerfeld avec le thème de Choupette, à Regent Street, Londres.
Collection avec le thème de Choupette, à Regent Street, Londres.

En 2012, Karl Lagerfeld crée un sac à son nom. Le sac a été présenté au défilé Chanel Haute Couture Automne-Hiver 2012/2013[33].

En 2013, la marque américaine Tokidoki s'associe à Karl Lagerfeld pour une collection capsule de vêtements, d'objets et d'accessoires ludiques d'inspiration japonaise. Choupette a été immortalisée dans une figurine de collection [34].

L'animal dispose à partir de novembre 2013 d'une ligne de sacs et d'accessoires aux teintes noires et blanches, pour la marque Karl Lagerfeld. Cette collection appelée Monster Choupette est constituée de sacs à main en forme de tête de chat, portefeuilles, housses de smartphone à moustaches ou foulards[35]

L'illustratrice française Tiffany Cooper crée en avril 2015 une collection capsule de pièces vendues dans les boutiques Colette et Karl Lagerfeld. Sur un sweat, une minaudière, ou des tee-shirts, « elle se moque avec tendresse de l'obsession de Karl Lagerfeld pour son animal de compagnie[36] ».

En 2017, une peluche à son image est créée par le fabricant de jouets Steiff. Produite en édition limitée à 2 000 exemplaires, elle est vendue au prix de 499 euros[37].

En mars 2019, environ un mois après la mort de Lagerfeld, une « collection commémorative » appelée #RIPDaddy est lancée par le site Choupette's Diary. La collection, officiellement signée Choupette, est dessinée par Monica Smiley, déjà à l'origine du logo du site. Les six pièces de la collection figurent une Choupette stylisée, en deuil, avec des lunettes noires, un haut col, une cravate et un voile noir sur la tête. Une partie de l'argent récolté est reversée au Helen Woodward Animal Center[38].

Objet de sketchs et de courts métrages d'animation

Animal médiatisé, Choupette fait l'objet de nombreuses caricatures.

Dans son livre Le meilleur (et le pire) de l'année : les chroniques radio, Laurent Gerra se moque de la passion de Karl Lagerfeld pour son chat : « C'est ma chatte, ma nouvelle muse, mon inspiratrice. Au moins, elle, elle a plus de cervelle, de sensualité et de conversation que les portemanteaux "anôrexiques" [sic] qui défilent pour moi en faisant des tronches de "môrtes" [sic] vivantes…[39] »

Dans un sketch diffusé le sur Canal+ dans l'émission Le Petit Journal, Éric et Quentin mettent en image la vie de Choupette[40].

Dans les courts métrages d'animation signés Tiffany Cooper[41], Simone Legno[42] ou le clip vidéo Monster Choupette[43], Karl Lagerfeld devient indissociable de son chat, au point de former avec lui un véritable duo. Tiffany Cooper explique l'engouement du public pour Choupette : elle « est naturellement devenue le gimmick qui vient pimenter la fausse austérité de Karl »[44].

Notes et références

  1. (en) « It's a cat's world: Lagerfeld's Choupette », Rick Fulker, Deutsche Welle, 14 avril 2015.
  2. « Le chat de Karl Lagerfeld a gagné 3 millions d'euros en 2014 », La Tribune.fr, 2 avril 2015.
  3. Fiche sur l'éleveur.
  4. Choupette : la vie enchantée d'un chat fashion / photogr. Karl Lagerfeld ; édité par Patrick Mauriès & Jean-Christophe Napias. Paris : Flammarion, 2014, p. 4 (ISBN 978-2-08-131282-1).
  5. Patrick Mauriès, « Choupette : les petits péchés mignons du chat fashion de Karl Lagerfeld », Atlantico, (lire en ligne)
  6. « Choupette, le chat de Karl Lagerfeld, a rapporté 3 millions d'euros », Vanity Fair.fr, 1er avril 2015.
  7. (es) Carlos Pérez Vaquero (Doctor y Profesor asociado de Derecho Internacional Público y Derecho de la Unión Europea), La jurisprudencia sobre el delirio querulante y otras dos psicopatologías jurídicas, Derecho y Cambio Social, université de Valladolid, (lire en ligne [PDF]), Otras psicopatologías jurídicas, « La locura testamentaria », p. 12.
  8. Delphine Perez, « Choupette, la chatte de Karl Lagerfeld, rapporte 2,98 millions d'euros », La Parisienne, 3 avril 2015.
  9. « Karl Lagerfeld prépare l'héritage de sa chatte Choupette », francetvinfo.fr, 23/02/2015.
  10. Sophia CHAFAI, « Décès de Karl Lagerfeld : qui est Françoise, celle qui va gérer l'héritage de Choupette ? », Femme Actuelle, (lire en ligne).
  11. « Non Stop People - Karl Lagerfeld mort : Qui est la nouvelle maman de sa chatte Choupette ? », sur Figaro Live (consulté le 3 juin 2020).
  12. Alexandre Lanz, « Karl Lagerfeld adore sa chatte Choupette », Le Matin, 7 août 2012.
  13. « Choupette, la chatte de Karl Lagerfeld, a déjà sa biographie », sur L'Express.fr, .
  14. « Photos : devinez à qui appartient Choupette ?! », Public.fr, janvier 2012.
  15. (en) « When Grazia Met King Karl ». Grazia Daily (consulté le 28 septembre 2012).
  16. (en) « What Happened to Choupette? », (consulté le 29 octobre 2020)
  17. Mathilde Laurelli, « Choupette en couverture du Vogue allemand », L'Express, 10/06/2013.
  18. Emmanuèle Peyret, « Choupette Lagerfeld, la chatte qui se fait des poils en or », Libération, 04/04/2015
  19. « Choupette, le chat de Karl Lagerfeld: vous n'y échapperez pas », LExpress.fr, (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2017)
  20. « Choupette, la chatte de Karl Lagerfeld, pose en couverture du Vogue allemand avec Linda Evangelista », L'Express.fr, (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2017)
  21. «  Choupette Lagerfeld, une star féline amatrice de caviar », Le Progrès, 24/09/2014.
  22. « Choupette, le chat de Karl Lagerfeld, un félin à la mode », Paris match, 03/09/2014.
  23. Présentation de l'ouvrage et revue de presse sur le site des éditions Flammarion
  24. François Menia, « La chatte de Karl Lagerfeld, héroïne littéraire », Le Figaro, 17/07/2014.
  25. Voir sur francetvinfo.fr.
  26. Gabrielle Moussafir, « Karl Lagerfeld: sa vie en BD par Tiffany Cooper », lofficielmode.com, 15 juillet 2015.
  27. « Choupette Lagerfeld est millionnaire », Marie-Caroline Bougère, Le Figaro Madame, 1er avril 2015.
  28. « Karl Lagerfeld a volé la "Choupette" de Baptiste Giabiconi », Closer.fr, 7 juin 2012.
  29. Anaïs Giroux, « Choupette, le chat de Karl Lagerfeld: vous n'y échapperez pas », L'Express, 23/09/2014.
  30. Choupette : la vie enchantée d'un chat fashion / photogr. Karl Lagerfeld ; édité par Patrick Mauriès & Jean-Christophe Napias. Paris : Flammarion, 2014, p. 67 (ISBN 978-2-08-131282-1).
  31. Delphine Perez, « La chatte de Karl Lagerfeld devient topmodel pour Shue Uemera », Le Parisien, 17 juillet 2014.
  32. Voir sur public.fr.
  33. « L'insolite du jour : le Choupette Bag de Chanel », Puretrend.com, 03/07/2012.
  34. Sarah Karmali, « Karl Lagerfeld And Choupette Immortalised », Vogue, 02/07/2013.
  35. « Mode : Karl Lagerfeld : découvrez sa collection inspirée de Choupette ! », Public, 28/10/2013.
  36. Anthony Vincent, « Les pièces Tiffany Cooper à l'effigie de Karl Lagerfeld et Choupette », Grazia, 03/04/2015
  37. « Et maintenant, une peluche à l'effigie de Choupette, le chat de Karl Lagerfeld », Le Parisien.fr, 2 mars 2017.
  38. Delphine De Freitas, « #RIPDaddy : Choupette capitalise sur la disparition de son maître en lançant une collection hommage », LCI, (lire en ligne, consulté le 6 juillet 2019).
  39. Laurent Gerra et Albert Algoud, Le meilleur (et le pire) de l'année : textes de radio, Michel Lafon, 2014. (ISBN 978-2-7499-2330-7)
  40. Émission Le Petit Journal du 4 septembre 2014., Canal+.fr
  41. (en) « Karl & Choupette Summer Camp, 2015 »
  42. (en) « Karl's world : the international adventures of the inimitable designer and his cat », Tokidoki, 2013
  43. (en) « Monster Choupette »
  44. « Collection capsule de Tiffany Cooper », journaldesfemmes.com.

Voir aussi

Bibliographie

  • Choupette : la vie enchantée d'un chat fashion, photogr. Karl Lagerfeld ; édité par Patrick Mauriès & Jean-Christophe Napias. Paris : Flammarion, 2014, 123 p. (ISBN 978-2-08-131282-1)
  • Choupette. The Private Life of a High-flying Fashion Cat. Londres : Thames & Hudson Ltd, 2014, 123 p. (ISBN 9780500517741)
  • Scrapbook of a cat : Choupette, Karl Lagerfeld. Göttingen : Steidl Gerhard Verlag, 2014, 160 p. (ISBN 9783869308975)
  • Le Bouquin des méchancetés : et autres traits d'esprit, François-Xavier Testu. Paris : Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2014. (ISBN 978-2-221-12950-0)
  • Karl Lagerfeld 186 Success Facts : Everything you need to know about Karl, Sharon Parsons. Emereo Publishing, 2014, 196 p. (ISBN 9781488878220)
  • Karl's secrets, Tiffany Cooper. Paris : Marabout, coll. « Marabulles », sept. 2015 (ISBN 978-2-501-10455-5)
  • Raphaëlle Bacqué, Kaiser Karl, Paris, Albin Michel, 2019, 256 p.

Articles connexes

Lien externe

  • Portail des félins
  • Portail des animaux de compagnie
  • Portail de la mode
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.