Chakhtar Donetsk

club de football ukrainien
Chakhtar Donetsk
Logo du Chakhtar Donetsk
Généralités
Nom complet Футбольний клуб «Шахтар» Донецьк
(Futbolny klub «Chakhtar» Donetsk)
Surnoms Les Mineurs[1], Les Taupes
Noms précédents Stakhanovets (1936-1946)
Fondation (85 ans)
Couleurs Orange et noir
Stade Donbass Arena (jusqu'en 2014)
Du fait de la guerre du Donbass, le club évolue provisoirement depuis 2014 dans différents stades dont le stade olympique de Kiev, depuis mai 2020
(51 504 places)
Siège 86-A, rue Artema
83050 Donetsk,
Championnat actuel Premier-Liha
Président Drapeau : Ukraine Rinat Akhmetov
Entraîneur Drapeau : Italie Roberto De Zerbi
Joueur le plus capé Drapeau : Croatie Darijo Srna (536)
Meilleur buteur Drapeau : Brésil Luiz Adriano (128)
Site web www.shakhtar.com
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat d'Ukraine (13)
Coupe d'Ukraine (13)
Supercoupe d'Ukraine (9)
Coupe d'URSS (4)
Supercoupe d'URSS (1)
International[Note 1] Coupe UEFA (1)

Maillots

Kit left arm shakhtard2122h.png
Kit body shakhtard2122h.png
Kit right arm shakhtard2122h.png
Kit shorts.png
Kit socks shakhtard2122hl.png
Domicile
Kit left arm shakhtard2122a.png
Kit body shakhtard2122a.png
Kit right arm shakhtard2122a.png
Kit shorts.png
Kit socks shakhtard2122al.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Ukraine de football 2021-2022
0

Le Chakhtar Donetsk (en ukrainien : «Шахтар» Донецьк) ou Chakhtior Donetsk (en russe : «Шахтёр» Донецк), aussi orthographié Shakhtar en translittération anglaise, est un club ukrainien de football fondé en 1936 et basé à Donetsk.

Le Chakhtar Donetsk est présidé par l'homme d'affaires milliardaire Rinat Akhmetov depuis 1996. L'équipe première évolue dans la première division ukrainienne depuis sa formation en 1992. Il a remporté treize championnats d'Ukraine et treize Coupes d'Ukraine depuis la fin de l'ère soviétique où il est le principal concurrent du Dynamo Kiev ; avant l'indépendance de l'Ukraine, il s'était imposé à quatre reprises en Coupe d'URSS entre 1961 et 1983. Le club remporte son premier titre européen en 2009, en remportant la Coupe UEFA.

Le club évolue au Donbass Arena, inauguré en 2009, jusqu'en 2014. À cause du conflit dans la région du Donbass, le club évolue provisoirement à l'Arena Lviv entre 2014 et fin 2016 puis dans le stade Metalist de Kharkiv entre janvier 2017 et mars 2020 et depuis mai 2020 au stade olympique de Kiev.

Le Shakhtar aligne également une équipe féminine[2].

HistoireModifier

 
Photo d'équipe en 1937.

Période soviétiqueModifier

Le club est fondé officiellement le 3 avril 1936 sur une décision du Conseil de l'ensemble de l'Union sur la culture physique et les sports et est appelé Stakhanovets en référence à Alekseï Stakhanov, mineur dans la région de Donbass et vedette de la propagande soviétique. Stakhanovets signifie d'ailleurs "participant du mouvement stakhanoviste". Pour constituer son effectif, le club puise dans les effectifs du Dynamo Horlivka et du Dynamo Stalino. Le nouveau club dispute son premier match le 12 mai 1936 contre le Dynamo Odessa dans le cadre de la Coupe 1936 de la RSS d'Ukraine et s'incline 2-3.

Les débuts laborieux du club se confirment lors de son premier match en deuxième division soviétique, avec une défaite 1-4 contre le Dynamo Kazan. Toutefois, la direction du club travaille de manière efficace et le le Stakhanovets monte progressivement en puissance à partir de la fin des années 1930.

Lors du championnat de 1941, le Sthakanovets bat le champion en titre du Dynamo Moscou et pointe à la cinquième place du classement général, avant que la compétition ne soit interrompue par l'attaque allemande contre l'Union soviétique. Le dernier match du club se jouera deux jours après le déclenchement de la guerre, face au Traktor Stalingrad.

Plusieurs joueurs du club seront envoyés au front lors de la Grande Guerre patriotique et y perdront la vie. Lorsque la guerre prend fin, le club ne compte plus que trois joueurs de l'équipe d'avant l'été 1941 : Georgiy Bikezin, Mykola Kuznetsov et Petro Yurchenko.

En juillet 1946, le club change de nom et devient le Chakhtior (mineurs en ukrainien) et le premier exploit sportif arrive en 1951 lorsque le club prend la troisième troisième place du Championnat d'URSS.

Dans les années 1960, sous la direction de l'entraîneur Oleg Ochenkov, le club parvient trois fois consécutivement en finale de la Coupe d'URSS pour s'y imposer à deux reprises (1961 et 1962). Le club gagne alors le surnom de « l'équipe de Coupe ».

Il faut cependant attendre le milieu des années 1970 pour revoir le Chakhtior sur le devant de la scène avec une seconde place en Championnat en 1975 lui permettant de prendre part à la Coupe d'Europe. En 1978, c'est une troisième place du championnat que le club obtient. Il compte alors dans ses rangs Vitaliy Starukhlin - capitaine de l'équipe - désigné en 1979 meilleur joueur du championnat.

Au début des années 1980, le Chakhtior remporte deux nouvelles fois la Coupe d'URSS en 1980 et 1983 ainsi qu'une Supercoupe d'URSS en 1983 contre le Dnipro Dnipropetrovsk qui remporta le championnat d'URSS cette année-là.

Représentant l'Union soviétique dans les compétitions européennes depuis le milieu des années 1970, le Chakhtior atteint les quarts de finale de la Coupe des vainqueurs de coupe lors de l'édition 1983-1984, ses attaquants Viktor Hrachov et Serhiy N. Morozov étant les meilleurs buteurs du tournoi.

Parallèlement à ses bons résultats sportifs, le Chakhtior se distingue par le bon comportement de ses joueurs et de son public et obtient de nombreux prix pour son fair-play et sa sportivité[3].

Période ukrainienneModifier

Montée en puissanceModifier

 
Rinat Akhmetov, à la tête du club depuis 1995, est un des hommes les plus riches d'Ukraine.

L'effondrement de l'Union soviétique à la fin de l'année 1991 bouleverse complètement le paysage du football en Europe de l'Est. À l'indépendance de l'Ukraine, le Chakhtior change de nom pour devenir le Chakhtar, car l'ukrainien remplace officiellement le russe bien que la région du Donbass soit majoritairement russophone.

Mais surtout, le club connaît une montée en puissance qui en fait le principal concurrent du Dynamo Kiev qui régnait sans opposition sur le football ukrainien jusque-là. Le Chakhtar est alors la propriété de Rinat Braghin, homme d'affaires et surtout figure connue du crime organisé ukrainien[4]. Le 15 octobre 1995, les locaux affrontent le SC Tavriya Simferopol lorsqu'une bombe placée dans la tribune présidentielle explose, tuant Braghin et plusieurs de ses gardes du corps et blessant gravement une serveuse.

L'associé de Braghin, Rinat Akhmetov, rachète alors le club et en devient le nouveau président.

Depuis qu'il est à la tête du club, celui-ci n'a jamais terminé en dessous de la deuxième place du championnat national. Son objectif est maintenant de devenir un grand club européen, grâce au recrutement de joueurs venant d'Amérique du Sud comme les Brésiliens Brandão, Elano, Matuzalem, Fernandinho, Ilsinho, Willian, le Mexicain Nery Castillo ou le Bolivien Marcelo Moreno, de nombreux joueurs de l'Est comme le Croate Darijo Srna, le Roumain Razvan Rat ou le Tchèque Tomas Hübschman et des Africains Julius Aghahowa et Isaac Okoronkwo. Le recrutement de l'international italien Cristiano Lucarelli fut un échec. Enfin, de nombreux Ukrainiens du Chakhtar sont appelés en sélection.

Le triomphe européen de 2009Modifier

 
Entraîneur entre 2004 et 2016, Mircea Lucescu amène le club à une victoire en Coupe UEFA en 2009 ainsi qu'à huit titres de champion national.

En plus de ses succès sur la scène ukrainienne, le Chakhtar se révèle à l'Europe à la fin de la première décennie du XXIe siècle. Qualifié pour la Ligue des Champions 2008-2009, le Chakhtar est versé dans le groupe C avec FC Barcelone, le Sporting Portugal et le FC Bâle. Les Ukrainiens y connaissent une première phase catastrophique avec trois défaites en trois matches : 1-2 à Bâle, 1-2 en recevant Barcelone et 0-1 à domicile contre le Sporting. Le quatrième matche de groupe est à nouveau une défaite (0-1 à Lisbonne), avant que le Chakhtar ne se ressaisisse en s'imposant 5-0 face aux Suisse et, surtout, en s'imposant 2-3 au Camp Nou face aux Blaugrana pour leur dernier matche. Ce succès inespéré permet aux Ukrainiens d'être repêché en Coupe UEFA en compagnie des Dynamo Kiev et Metalist Kharkiv.

En seizième de finale, le Chakhtar vient à bout de Tottenham (3-1 sur les deux matches), du CSKA Moscou en huitième (2-1) et de l'Olympique de Marseille en quart (4-1). En demies, le Chakhtar retrouve son rival national du Dynamo Kiev pour une double confrontation particulièrement serrée. Le matche aller se termine sur un nul (1-1) et, au retour, il faut attendre la 89e pour qu'Ilsinho n'envoie le Chalkhar à Istanbul (2-1 score du matche, et 3-2 score cumulé) où se disputera la finale.

Le 20 mai 2009, les Ukrainiens se retrouvent face aux Allemands du Werder Brême au stade Şükrü Saracoğlu qui voit les deux équipes s'affronter pour la première fois en compétition. Le Chakhtar ouvre le score à la 25e minute par Luiz Adriano qui lobe Tim Wiese lors de leur face à face. À la 35e, le Werder hérite d'un coup-franc dans l'axe et Naldo décoche une frappe que Pyatov détourne dans son propre but. Les deux équipes se neutralisent jusqu'à la fin du temps réglementaire et disputent les prolongations. À la 97e minute, Jadson reprend un centre de Srna venu du flanc droit et envoie une frappe que Wiese ne peut que freiner sans parvenir à la détourner et place les Ukrainiens aux commandes qu'ils ne lâcheront plus jusqu'au coup de sifflet final[5].

 
La Donbass Arena inaugurée en 2009 est l'un des stades les plus modernes d'Europe.

Sur le plan des infrastructures, le Chakhtar franchit également un cap majeur en inaugurant son nouveau stade après trois ans de construction. La Donbass Arena est un stade ultra-moderne classé 4 étoiles par l'UEFA et capable d'accueillir plus de 50.000 spectateurs. Cela en fait le deuxième plus gros stade d'Ukraine, derrière le stade olympique de Kiev qui compte plus de 70.000 places. La Donbass Arena et la modernisation du stade olympique de Kiev seront deux atouts majeurs dans l'attribution de l'Euro 2012 par l'Ukraine, en coopération avec la Pologne. Plusieurs matches de l'Euro 2012 auront lieu à la Donbass Arena, dont la demi-finale entre le Portugal et l'Espagne.

Pendant la saison 2010-2011 de Ligue des Champions, le club finit premier de sa poule avec 15 points, devant Arsenal (12 points). En 1/8 de finale, les Ukrainiens affrontent l'AS Rome et s'imposent 3-2 en Italie et 3-0 à domicile. C'est seulement la deuxième fois qu'un club de l'ex-URSS arrive en 1/4 de la Ligue des champions (après le FK CSKA Moscou la saison précédente). En 1/4 de finale, ils affrontent les Espagnols du FC Barcelone. Malgré une prestation correcte, le Chakhtar est sévèrement battu (5-1) au match aller. Lors du match retour, les Catalans s'imposent de nouveau (1-0), devenant ainsi le premier club à s'imposer à Donetsk en Ligue des champions.

Le séisme de la Guerre du Donbass (été 2014)Modifier

La saison 2013/14 sera marquée par un neuvième sacre de champion d'Ukraine, auquel encore une fois les Brésiliens du club ont beaucoup contribué. Mais en parallèle, la campagne européenne sera très décevante en raison d'une élimination dès la phase de groupe de la Ligue des Champions, qui contenait Manchester United, le Bayer Leverkusen et la Real Sociedad. Reversé en Ligue Europa, le Chaktar se retrouve face au Viktoria Plzeň, un autre club reversé de Ligue des Champions. Les Ukrainiens parviennent à arracher le nul à Plzeň mais s'inclinent à la Donbass Arena sur le score de 2-1 et sont donc éliminés sur le score cumulé de 3-2.

 
Des soldats ukrainiens dans le Donbass. La guerre depuis 2014 a complètement bouleversé le Chakhtar.

Mais c'est un événement géopolitique majeur qui va complètement bouleverser le club du Donbass : la révolution ukrainienne de 2014 qui finit par déboucher sur la guerre du Donbass à l'été 2014. Donetsk devient de facto la capitale de la République populaire de Donetsk et des combats sporadiques éclatent dans la ville qui est également ciblée par des bombardements de l'armée ukrainienne à partir de la fin du mois de mai.

Dès l'été 2014, le club est contraint de quitter Donetsk et évolue provisoirement à l'Arena Lviv non loin de la frontière polonaise. Ce déménagement ne va pas sans poser de gros soucis d'organisation, puisque les entraînements en semaine se déroulent à Kiev (où le club a rapatrié les joueurs et leurs familles), avant de prendre l'avion pour jouer dans le stade de Lviv le weekend. L'entraîneur Mircea Lucescu le reconnaissait : « C’est très difficile. On n’a pas assez de terrains d’entraînements, on n’a plus d’infrastructures permettant une récupération de haut niveau. On fait de notre mieux pour rester un club important en Ukraine et en Europe, mais ce n’est pas facile de jouer tous nos matchs comme à l’extérieur, sans nos supporters. » [6]

Inquiets de la situation et notamment de la destruction du vol Malaysia Airlines MH17, plusieurs joueurs étrangers songent à quitter le club et refusent même de revenir en Ukraine en juillet 2014 après un match amical contre l'Olympique lyonnais à Annecy. Au cours du match, certains observateurs noteront la très grande nervosité de certains joueurs du Chakhtar, en particulier pour une rencontre sans réel enjeu[7]. Les Ukrainiens s'inclinent d'ailleurs lourdement (4-1) et écopent de plusieurs cartes jaunes. Le président Rinat Akhmetov se montre dans un premier temps rassurant, avant de menacer les "déserteurs" de sanctions financières. [8] L'entraîneur de l'équipe de l'époque accusera l'agent de joueurs Kia Joorabchian d'avoir profité de la situation et convaincu les Sud-américains de quitter le Chakhtar en leur faisant miroiter une signature dans un autre club[9].

Fin 2016, le Chakhtar déménage dans le stade Metalist de Kharkiv jusqu'en mars 2020 et évolue depuis mai 2020 au stade olympique de Kiev. Le contrat court sur trois ans, soit jusqu'en été 2023.

Malgré le déménagement du club, certains joueurs emblématiques du club ont refusé de quitter la région en soutien au régime pro-russe en place. C'est le cas de l'ancien défenseur Viktor Zvyahintsev, de l'ancien gardien de but Yuriy Dehteryov et d'Ihor Petrov, ancien capitaine du club et de l'équipe nationale ukrainienne. L'ancien attaché de presse du Chakhtar décidera également de rester à Donetsk[10],[11]. Désormais sans club, la Donbass Arena est reconvertie par Rinat Akhmetov en centre de distribution d'aide alimentaire pour la région, ce qui vaudra au stade le surnom "d'arène de la miséricorde". Mais les indépendantistes finissent par saisir le stade en 2017 [9] et la Donbass Arena autrefois joyau du football ukrainien se dégrade inexorablement : pelouse jaunie, éclairage hors service, boutique du club vide...

Lorsqu'ils évoluaient encore au stade de Lviv, les joueurs du Chakhtar refuseront d'arborer l'inscription "Gloire à l'armée ukrainienne" sur leur maillot, une pratique alors courante pour les clubs du championnat ukrainien. [1]

Depuis l'été 2014Modifier

Malgré les difficultés liées au déménagement du club, le Chakhtar maintient son rang dans le championnat ukrainien en remportant quatre championnats de suite de 2016 à 2020.

Sur la scène européenne, le club réalise une bonne Ligue des Champions 2014-2015 en terminant deuxième de son groupe, l'attaquant Luiz Adriano se distinguant en marquant 5 buts en un seul match (contre le BATE Borisov) et 9 au total sur l'ensemble de la phase de groupe. [12] Malgré tout, le Chakhtar perd deux joueurs cadres : Luiz Adriano rejoint l'AC Milan alors que Douglas Costa part au Bayern Munich.

 
Les joueurs du Chakhtar célèbrent leur vicoire en Coupe d'Ukraine contre le Dynamo Kiev le 17 mai 2017.

Pour la saison 2015-2016, le Chakhtar s'impose 3-0 face au Dynamo Kiev, un record dans le derby ukrainien [13] et au terme de la saison Marlos est élu meilleur joueur de la compétition. Mais le Chakhtar perd aussi Alex Teixeira, qui rejoint le club chinois de Jiangsu F.C. pour environ 50 millions d'euros, un record pour un transfert ukrainien. L'entraîneur Mircea Lucescu rejoint le Zénith Saint-Petersbourg et est remplacé par Paulo Fonseca, en provenance de Braga. En juin 2019, Fonseca rejoint l'A.S. Roma et est remplacé Luís Castro en provenance du Vitória de Guimarães.

Lors de l'Europa League 2019-2020, le Chakhtar atteint les demies-finales où il est éliminé par l'Inter Milan (5-0) à la Merkur Spiel-Arena de Düsseldorf. Du fait de la pandémie de Covid-19, le format de la compétition avait été adapté et les matchs allers-retour se jouaient sur une seule rencontre en terrain neutre. L'UEFA avait également veillé à ce que des équipes russes et ukrainiennes ne puissent pas être tirées dans un même groupe en raison de la situation politique. [14]

Le 25 mai 2021, Luís Castro est remplacé par Roberto de Zerbi, qui entraînait l'U.S. Sassuolo. D'après les observateurs exétrieurs, le technicien italien n'a pas tardé à imprimer son style sur l'équipe ukrainienne, avec un jeu davantage axé sur la possession de balle et davantage de prises de risques individuelles. Le Chakhtar est également reconnu comme une équipe au jeu collectif et offensif. [15]

Qualifié pour la Ligue des Champions 2021-2022 après une double confrontation victorieuse contre l'AS Monaco, le Chakhtar est versé dans le groupe D avec le Real Madrid, l'Inter Milan et le Sheriff Tiraspol dont c'est la première participation à la compétition. Pour le premier match de groupe le 15 septembre, les Ukrainiens sont défaits 2-0 à la Bolshaya Sportivnaya Arena en Transnistrie. Si les hommes de De Zerbi dominent l'ensemble de la rencontre et se créent la plupart des occasions, ils sont pris en défaut sur des contre-attaques rapides conclues par Adama Traoré et Momo Yansané. [16]

Le 22 septembre 2021, le Chakhtar remporte la Supercoupe d'Ukraine en battant 3-0 le Dynamo Kiev grâce à un doublé de Lassina Traoré et un but de Alan Patrick.

Modifier

Bilan sportifModifier

PalmarèsModifier

Compétitions ukrainiennes Compétitions internationales Compétitions soviétiques

Classements en championnatModifier

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique.

Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2
Championnat d'URSS de footballChampionnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Ukraine.

Championnat d'Ukraine de football

Bilan par saisonModifier

Bilan par saison[17],[18]
Saison Championnat Coupe d'Ukraine Supercoupe d'Ukraine Coupe d'Europe
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff C Résultat
1992 1re 4e 26 18 10 6 2 31 10 +21 Demi-finales
1992-1993 4e 34 30 11 12 7 44 32 +12 Seizièmes de finale
1993-1994 2e 49 34 20 9 5 64 32 +32 Huitièmes de finale
1994-1995 4e 62 34 18 8 8 52 29 +23 Vainqueur C3 Tour préliminaire
1995-1996 10e 45 34 13 6 15 44 43 +1 Demi-finales C2 Premier tour
1996-1997 2e 62 30 19 5 6 72 28 +44 Vainqueur CI Phase de groupes
1997-1998 2e 67 30 20 7 3 61 25 +36 Huitièmes de finale C2 Deuxième tour
1998-1999 2e 65 30 20 5 5 70 25 +45 Demi-finales C3 Deuxième tour Q
1999-2000 2e 66 30 21 3 6 60 16 +44 Quarts de finale C3 Premier tour
2000-2001 2e 63 26 19 6 1 71 21 +50 Vainqueur C1 Phase de groupes
C3 Troisième tour
2001-2002 1er 66 26 20 6 0 49 10 +39 Vainqueur C1 Troisième tour Q
C3 Premier tour
2002-2003 2e 70 30 22 4 4 61 24 +37 Finale C1 Troisième tour Q
C3 Premier tour
2003-2004 2e 70 30 22 4 4 62 19 +43 Vainqueur C1 Troisième tour Q
C3 Premier tour
2004-2005 1er 80 30 26 2 2 63 19 +44 Finale Finale C1 Phase de groupes
C3 Huitièmes de finale
2005-2006 1er 75 30 23 6 1 64 14 +50 Huitièmes de finale Vainqueur C1 Troisième tour Q
C3 Seizièmes de finale
2006-2007 2e 63 30 19 6 5 57 20 +37 Finale Finale C1 Phase de groupes
C3 Huitièmes de finale
2007-2008 1er 74 30 24 2 4 75 24 +51 Vainqueur Finale C1 Phase de groupes
2008-2009 2e 64 30 19 7 4 47 16 +31 Finale Vainqueur C1 Phase de groupes
C3 Vainqueur
2009-2010 1er 77 30 24 5 1 62 18 +44 Demi-finales C1 Troisième tour Q
C3 Seizièmes de finale
2010-2011 1er 72 30 23 3 4 53 16 +37 Vainqueur Vainqueur C1 Quarts de finale
2011-2012 1er 79 30 25 4 1 80 18 +62 Vainqueur Finale C1 Phase de groupes
2012-2013 1er 79 30 25 4 1 82 18 +64 Vainqueur Vainqueur C1 Huitièmes de finale
2013-2014 1er 65 28 21 2 5 62 23 +39 Finale Vainqueur C1 Phase de groupes
C3 Seizièmes de finale
2014-2015 2e 56 26 17 5 4 71 21 +50 Finale Vainqueur C1 Huitièmes de finale
2015-2016 2e 63 26 20 3 3 76 25 +51 Vainqueur Vainqueur C1 Phase de groupes
C3 Demi-finales
2016-2017 1er 80 32 25 5 2 66 24 +42 Vainqueur Finale C1 Troisième tour Q
C3 Seizièmes de finale
2017-2018 1er 75 32 24 3 5 71 24 +47 Vainqueur Vainqueur C1 Huitièmes de finale
2018-2019 1er 83 32 26 5 1 73 11 +62 Vainqueur Finale C1 Phase de groupes
C3 Huitièmes de finale
2019-2020 1er 82 32 26 4 2 80 26 +54 Huitièmes de finale Finale C1 Phase de groupes
C3 Demi-finales
2020-2021 2e 54 26 16 6 4 54 19 +35 Quarts de finale Finale C1 Phase de groupes
C3 Huitièmes de finale
Légende
  • Vainqueur de la compétition
  • Vice-champion ou finaliste de la compétition
  • Troisième de la compétition

Bilan européenModifier

Bilan européen du Chakhtar Donetsk au [19]
Compétition M V N D BP BC Diff.
Ligue des champions (C1) 140 57 31 52 204 208 -4
Coupe des coupes (C2) 18 8 5 5 32 24 +8
Ligue Europa (C3) 96 52 16 28 159 115 +44
Coupe Intertoto 4 1 1 2 5 8 -3
Supercoupe de l'UEFA 1 0 0 1 0 1 -1
Total 259 118 53 88 400 356 +44

Joueurs et personnalités du clubModifier

EntraîneursModifier

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1936[20].

Effectif actuel 2021-2022Modifier

Effectif de Chakhtar Donetsk
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent Contrat
1 G   Shevchenko, OleksiyOleksiy Shevchenko 24/02/1992 (29 ans) Ukraine espoirs Karpaty Lviv 2018-2023
30 G   Pyatov, AndriyAndriy Pyatov   28/06/1984 (37 ans) Ukraine Vorskla Poltava 2007-2023
54 G   Hrytsenko, YevhenYevhen Hrytsenko 05/02/1995 (26 ans) Formé au club 2014-2022
81 G   Troubine, AnatoliïAnatoliï Troubine 01/08/2001 (20 ans) Ukraine Formé au club 2020-2024
2 D   , DodôDodô 17/11/1998 (22 ans) Coritiba FC 2018-2025
3 D   , VitãoVitão 02/02/2000 (21 ans) Brésil -20 ans Palmeiras 2019-2024
4 D   Kryvtsov, SerhiySerhiy Kryvtsov 15/03/1991 (30 ans) Ukraine Metalurh Zaporijia 2010-2023
5 D   Santos, MarlonMarlon Santos 07/09/1995 (26 ans) Brésil -23 ans Sassuolo Calcio 2021-2026
22 D   Matviyenko, MykolaMykola Matviyenko 02/05/1996 (25 ans) Ukraine Formé au club 2017-2025
26 D   Konoplia, YukhymYukhym Konoplia 26/08/1999 (22 ans) Ukraine Desna Tchernihiv 2017-2022
31 D   , IsmailyIsmaily 11/01/1990 (31 ans) Sporting Braga 2013-2023
44 D   Kornienko, ViktorViktor Kornienko 14/02/1999 (22 ans) Ukraine espoirs FK Marioupol 2019-2025
77 D   Bondar, ValeriyValeriy Bondar 27/02/1999 (22 ans) Ukraine Formé au club 2019-2024
6 M   Stepanenko, TarasTaras Stepanenko 08/08/1989 (32 ans) Ukraine Metalurh Zaporijia 2010-2022
7 M   , MayconMaycon 15/07/1997 (24 ans) - Corinthians 2018-2023
8 M   Antônio, MarcosMarcos Antônio 13/06/2000 (21 ans) Brésil -20 ans GD Estoril-Praia 2019-2025
9 M   Dentinho, Dentinho 19/01/1989 (32 ans) Beşiktaş JK 2011-2021
11 M   Marlos, Marlos 07/06/1988 (33 ans) Ukraine Metalist Kharkiv 2014-2021
14 M   , TetêTetê 15/02/2000 (21 ans) Brésil -20 ans Grêmio 2019-2023
15 M   Bondarenko, ArtemArtem Bondarenko 21/08/2000 (21 ans) Ukraine FK Marioupol 2020-2022
19 M   Solomon, ManorManor Solomon 24/07/1999 (22 ans) Israël Maccabi Petah-Tikva 2019-2023
20 M   Moudryk, MykhaïloMykhaïlo Moudryk 05/01/2001 (20 ans) Ukraine espoirs Desna Tchernihiv 2018-2025
21 M   Patrick, AlanAlan Patrick 13/02/1991 (30 ans) Santos FC 2011-2022
25 M   Sudakov, HeorhiyHeorhiy Sudakov 01/09/2002 (19 ans) Ukraine Formé au club 2020-2025
38 M   Pedrinho, Pedrinho 13/04/1998 (23 ans) Brésil -23 ans Benfica Lisbonne 2021-2026
70 M   Konoplyanka, YevhenYevhen Konoplyanka 29/09/1989 (31 ans) Ukraine Schalke 04 2019-2022
10 A   Moraes, JúniorJúnior Moraes 04/04/1987 (34 ans) Ukraine Dynamo Kiev 2018-2021
23 A   Traoré, LassinaLassina Traoré 12/01/2001 (20 ans) Burkina Faso Ajax Amsterdam 2021-2026
45 A   Sikan, DanyloDanylo Sikan 16/04/2001 (20 ans) Ukraine Karpaty Lviv 2019-2023
99 A   , FernandoFernando 01/03/1999 (22 ans) Brésil -20 ans Sporting CP 2018-2024
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  •   Vincenzo Teresa
  •   Marcattilio Marcattili
  •   Agostino Tibaudi
Entraîneur(s) des gardiens
  •   Giorgio Bianchi

Légende

 

Joueurs prêtésModifier

Le tableau suivant liste les joueurs en prêt pour la saison 2021-2022.

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
D   Bondarenko, ValeriiValerii Bondarenko 03/02/1994 (27 ans) Vorskla Poltava
28 M   Cipriano, MarquinhosMarquinhos Cipriano 27/03/1999 (22 ans) Brésil -20 ans FC Sion
50 M   Bolbat, SerhiySerhiy Bolbat 13/06/1993 (28 ans) Ukraine Desna Tchernihiv
A   Boryachuk, AndriyAndriy Boryachuk 23/04/1996 (25 ans) Ukraine Rukh Lviv

Joueurs emblématiquesModifier

Distinctions individuellesModifier

 
Avec 536 apparitions entre 2003 et 2018, Darijo Srna est le joueur le plus capé de l'histoire du club.
 
Auteur du but de la victoire lors de la finale de la Coupe UEFA en 2009, Jádson est considéré comme une légende du Chakhtar.
 
Luiz Adriano est le meilleur buteur de l'histoire du club avec 128 buts inscrits entre 2007 et 2015.

Cette liste réunit les neuf joueurs désignés comme « légendes du club » sur le site officiel[21], ainsi que ceux ayant obtenu des distinctions individuelles notables durant leur passage au club.

Nom Période au club Performances
  Oleksandr Ponomarov 1936
1951-1952
Footballeur ukrainien de l'année en 1951.
  Viktor Fomin 1949-1953 Footballeur ukrainien de l'année en 1950.
  Yuriy Dehteryov 1965-1983 Légende du club.
Gardien de but soviétique de l'année en 1977.
Équipe-type du championnat soviétique en 1977.
  Viktor Zvyahintsev 1968-1970
1973-1975
1977-1980
Équipe-type du championnat soviétique en 1975.
  Vitali Staroukhine 1973-1981 Légende du club.
Footballeur soviétique de l'année en 1979.
Footballeur ukrainien de l'année en 1979.
Meilleur buteur du championnat soviétique en 1979.
  Mykhaylo Sokolovsky 1974-1987 Légende du club.
  Serhiy Morozov 1979-1986 Meilleur buteur de la Coupe des coupes en 1984.
  Viktor Hratchov 1980-1981
1982-1990
1994-1995
Meilleur buteur de la Coupe des coupes en 1984.
  Serhiy Yashchenko 1982-1995 Légende du club.
  Andreï Kanchelskis 1990-1991 Équipe-type du championnat soviétique en 1990.
  Oleh Matveyev 1992-1995
1996-2000
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 1997.
  Andriy Vorobey 1995-2007 Légende du club.
Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2000.
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2001.
  Anatoliy Tymoshchuk 1998-2007 Footballeur ukrainien de l'année en 2002, 2006 et 2007.
Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2002.
  Mariusz Lewandowski 2001-2010 Footballeur polonais de l'année en 2009.
Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2002.
  Brandão 2002-2009 Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2006.
  Darijo Srna 2003-2018 Légende du club.
Joueur le plus capé de l'histoire du club (536 matchs)
  Jádson 2005-2012 Légende du club.
  Yevhen Seleznyov 2006-2009
2011-2012
2016
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2012.
  Luiz Adriano 2007-2015 Légende du club.
Meilleur buteur de l'histoire du club (128 buts)
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2014.
  Andrei Pyatov 2007- Légende du club.
Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2010.
  Henrikh Mkhitaryan 2010-2013 Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2012.
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2013.
  Alex Teixeira 2010-2016 Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2015.
Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2015 et 2016.
  Facundo Ferreyra 2013-2018 Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2018.
  Marlos 2014- Meilleur joueur du championnat ukrainien selon le journal Komanda en 2016, 2017 et 2018.
  Júnior Moraes 2018- Meilleur buteur du championnat ukrainien en 2019.

Joueurs les plus capés du clubModifier

# Nom Période Matchs
1   Darijo Srna 2003-2018 536
2   Mykhaylo Sokolovsky 1974-1987 488
3   Serhiy Yashchenko 1982-1995 444
4   Andriy Pyatov 2007- 422
5   Yuriy Dehteryov 1967-1983 378
6   Dmytro Shutkov 1991-2008 347
7   Valeriy Rudakov 1974-1986 340
8   Valeriy Yaremchenko 1966-1978 337
9   Viktor Hratchov 1980-1981, 1982-1990, 1994 331
10   Ihor Petrov 1982-1991, 1994-1996, 1998 331

Meilleurs buteurs du clubModifier

# Nom Période Buts
1   Luiz Adriano 2007-2015 128
2   Andriy Vorobey 1998-2007 114
3   Vitaliy Starukhin 1973-1981 110
4   Mykhaylo Sokolovsky 1974-1987 105
5   Brandão 2002-2008 91
6   Alex Teixeira 2010-2016 88
7   Ihor Petrov 1982-1991, 1994-1996, 1998 84
8   Serhiy Atelkin 1990-1995, 1996-1997, 2000-2002 82
9   Viktor Hratchov 1980-1981, 1982-1990, 1994 80
10   Oleh Matveyev 1992-1995, 1996-2000 78

Autres joueurs notablesModifier

La liste suivante présente d'autres joueurs dont le passage au club a été notable[22],[23].

RivalitéModifier

Une rivalité existe entre le Chakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev. L'opposition est régie par une rivalité sportive entre les deux clubs et apparaît au début des années 2000.

Période soviétiqueModifier

Sous l'ère soviétique, le Dynamo Kiev est l'un des grands clubs d'URSS essentiellement en concurrence avec les deux clubs moscovites du Dynamo Moscou et du Spartak Moscou. Le Chakhtar Donetsk est considéré comme une équipe redoutable en coupe nationale mais incapable d'avoir des performances régulières sur un championnat entier.

Période ukrainienneModifier

 
Frictions entre joueurs des deux camps (2009).

À la suite de l'indépendance de l'Ukraine en 1991, le championnat d'Ukraine voit le jour lors de la saison 1992. Les concurrents moscovites se retrouvant en Russie, le Dynamo Kiev ne dispose plus de véritable rivaux et remporte neuf titres consécutifs de champion entre 1993 et 2001. Sur cette période, Kiev reste la place forte du football ukrainien qui bénéficie de ses infrastructures de grand club et du soutien économique d'une capitale tandis que Donetsk a le rôle du club provincial en devenir. Le Dynamo Kiev dispose aussi d'une génération dorée à la tête de laquelle sont présents Andriy Chevtchenko ou Sergueï Rebrov et elle atteint notamment les demi-finales de Ligue des champions de l'UEFA 1998-1999.

 
Dynamo-Chakthar, le 1er mai 2011.

L'année 1996 voit l'arrivée de l'oligarque Rinat Akhmetov à la tête du Chakhtar et signe un tournant dans l'histoire du club. Le nouveau président dote Donetsk d'infrastructures sportives rivalisant avec Kiev et il applique une politique de recrutement capable d'attirer de bons joueurs de l'étranger. Sur les neuf titres du Dynamo, le Chakhtar termine une fois vice-champion entre 1993 et 1996 contre cinq fois consécutivement de 1997 à 2001.

Intensification de la rivalitéModifier

La rivalité sportive connait ses prémices lors de la saison 2002 où l'entraineur italien du Chakhtar, Nevio Scala, amène ses hommes au doublé Coupe-Championnat et rompt la domination du Dynamo Kiev. En 2004, le roumain Mircea Lucescu arrive sur le banc du Chakhtar et glane sur la période 2004-2011 plus de trophée que le Dynamo ainsi que des meilleures performances au niveau européen. Cette saison marque l'intensification sportive de la rivalité et dès lors, le club de Donetsk s'inscrit comme un concurrent récurrent et solide au Dynamo et le football ukrainien découvre avec joie une course annuelle au titre en duo qui remplace la course en solitaire de dix ans du Dynamo Kiev.

Culture populaireModifier

  • Le Chakhtar Donetsk est présent dans le jeu vidéo FIFA depuis plusieurs années.
  • L'actrice américaine d'origine ukrainienne Milla Jovovich était présente lors de la fête d'anniversaire des 75 ans du club, en 2012. Pour l'occasion, elle a reçu un maillot floqué à son nom. [24]
  • La Donbass Arena a directement inspiré le stade présent dans Call of Duty Modern Warfare et Warzone. [25]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

RéférencesModifier

  1. « #284 – Chakhtar Donetsk : Гірники », sur footnickname.wordpress.com (consulté le )
  2. « Shakhtar Women | FC Shakhtar Donetsk official site », sur shakhtar.com (consulté le )
  3. « "Вместе с командой" », sur www.hsf.narod.ru (consulté le )
  4. Mourad Aerts, « Rinat Akhmetov: le roi de la Donbass n’est pas mort ! », sur Footballski, (consulté le )
  5. « 2009 UEFA Cup final highlights - Shakhtar-Werder Bremen » (consulté le )
  6. « Shakhtar-PSG: Comment le club de Donetsk continue de jouer au foot malgré la guerre », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  7. « Ukraine : où sont les joueurs du Shakhtar Donetsk ? », sur Europe 1 (consulté le )
  8. DH Les Sports+, « Ces joueurs qui refusent de rentrer en Ukraine », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  9. a et b Milan Vagnoux, « Au Shakhtar, l’amour des joueurs brésiliens sous fond de guerre du Donbass », sur FootPol, (consulté le )
  10. « 4 известных футбольных деятеля, которые будут поднимать футбол ДНР », sur UA.Tribuna.com (consulté le )
  11. (ru) « 4 известных футбольных деятеля Украины будут поднимать "футбол ДНР" », sur novosti.dn.ua (consulté le )
  12. (en) UEFA.com, « Shakhtar supreme again against BATE », sur UEFA.com, (consulté le )
  13. (ru) Внешние источники, « Шахтер устанавливает рекорд Классического и обходит Динамо », sur www.ua-football.com,‎ (consulté le )
  14. UEFA.com, « Décisions du Panel d'urgence | Dans les coulisses de l'UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )
  15. « Ce qu'il faut savoir sur le Shakhtar Donetsk, avec @footballskiFR », sur AS Monaco, (consulté le )
  16. « Le Sheriff fout le Shakhtar derrière les barreaux », sur SOFOOT.com (consulté le )
  17. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le )
  18. (ru) « Statistiques de la période ukrainienne », sur wildstat.ru (consulté le )
  19. « Shakhtar Donetsk - Histoire », sur footballdatabase.eu (consulté le )
  20. (ru) « Liste des entraîneurs du Chakhtar Donetsk », sur footballfacts.ru (consulté le )
  21. (ru) « Легенды », sur shakhtar.com (consulté le )
  22. (ru) « 50 лучших. Шахтер (часть первая) », sur football.ua,‎ (consulté le )
  23. (ru) « 50 лучших. Шахтер (часть вторая) », sur football.ua,‎ (consulté le )
  24. « DPG Media Privacy Gate », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le )
  25. (en) « Découvrez les emplacements de Warzone qui existent dans la vraie vie », sur Dexerto.fr, (consulté le )

Liens externesModifier